Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 septembre 2011 5 23 /09 /septembre /2011 17:48

Une fois qu'on a gagné son pain quotidien, il faut encore aller l'acheter.

 

 Sortie d'école, on en profitera pour faire plaisir aux gamins en leur achtant un pain au chocolat.

Avant d'avoir son pain, il y a quelques pièges à éviter...

 

1er piège : l'exiguïté des lieux combinée à la sur-affluence liée à la sortie d'école (oh ! mais ils ont pas de BN chez eux tous ces gens, ils sont obligés d'aller chercher un petit pain, juste à 16h38... ils pouvaient pas prévoir... pffff !).

- Réussir à rentrer la marmaille et toutes les roues de la poussette dans la boulangerie.

 

Yes ! 1er piège évité !

 

 

2ème piège : les bonbons,exposés juste à l'entrée (les boulangers sont sournois et pervers).

- Promettre 2 bonbons par enfant (et non, la petite dernière ne donnera pas les siens, tout simplement parce qu'elle n'aura pas bonbons vu qu'elle n'a même pas de dents à pourrir, elle...).

 

Bof ! 2ème piège, à peu près géré.

 

 

3ème piège : le choix du goûter :

- Réfréner toutes les velléités de gober un éclair/un Paris-Brest/une forêt noire. Imposer la viennoiserie comme choix de base. Tâcher de retenir les choix de chacun pendant que les enfants se plantent devant les bonbons...

 

Hum ! 3ème piège en cours de traitement

 

 

4ème piège : gérer l'attente :

- Secouer nerveusement la poussette dans laquelle la petite dernière commence à chouiner.

Surveiller le benjamin qui tente de se faufiler derrière le comptoir, zyeuter les 2 grandes qui sont scotchées aux bonbons (vive les bonbons !). Pousser tous les gens qui attendent derrière, rattraper le benjamin qui a réussi à passer derrière le comptoir. Revenir à sa place, en poussant à nouveau tout le monde (mais pourquoi cette boulangerie est si petite, et qu'est-ce qu'elle a la petite vieille à raconter les malheurs de son caniche à la vendeuse, on s'en fout des clébards, ça bave partout...)

Relever la tête quand la vendeuse vous interpelle :

- pourriez-vous demander à votre enfant d'arrêter de lécher la vitrine ???

(Mais qu'est-ce qu'il a dans le crâne celui-là !!)

Sourire nerveusement aux clients, à la vendeuse et à la vieille qui vous regardent de travers (et retirer mentalement  ce qu'on a dit sur les chiens qui bavent ... )

 

Naze ! Gestion du 4ème piège, toute pourrie

 

 

5ème piège : la commande : ça y est l'instant de grâce ! C'est à nous ! Yes !

- la vendeuse s'en va.

(non, mais, elle est malade mentale, celle-là, on lui a déjà ruiné sa vitrine, la dernière braille et l'aînée et la cadette sont tellement collées aux bonbons qu'on ne voit même plus le présentoir, si on poireaute encore, je ne réponds plus de rien... et puis qu'est-ce qu'elle va faire ? espérons que ce ne soit pas sa pause... ah non ! Tiens, elle revient avec une chiffonnette pour nettoyer la bave du benjamin sur la vitrine...)

Passer une commande approximative. Dire aux enfants de choisir les bonbons (impossible de voir ce qu'ils prennent, le présentoir est à l'autre bout... tant pis !)

Payer.

 

OK ! 5ème piège, c'est fait !

 

6émé piège : ressortir et fuir :

Renoncer à faire un demi-tour avec la poussette, sortir à reculons, en s'excusant platement pour tous les orteils écrabouillés. Attraper au vol le benjamin, qui tente de passer sous comptoir, déscotcher les grandes. Sortir.

Respirer !

Distribuer les goûters.

-naaaaaaaaaaaan, moi j'avais dit un pain au lait sans chocolat...

Répliquer en tâchant de garder son calme.

-BON, SI T'ES PAS CONTENTE, T'AVAIS QU'A FAIRE LA QUEUE TOI-MEME !!!!

Constater que le sac de bonbons est fort gros pour un sachet qui ne doit contenir que 6 éléments. Ouvrir...

- j'avais dit 2 bonbons chacun... là y'en a pour un régiment, vous avez été soudoyés par le dentiste ou quoi ??

- Ben, les fils ça se vend par 10 et puis moi j'aime pas ceux à la fraise, alors j'ai pris au coca et...

(ne pas écouter la suite,demander au enfants de partager leurs bonbons avec les autres marmots du parc), s'asseoir sur un banc au parc, soupirer...

...

...

... !!!!!!!!!!

S'apercevoir qu'on a oublié d'acheter du pain. Arrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrgh !!! (le piège fatal !)

 

P1040413

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans Qu'est-ce qu'on mange
commenter cet article

commentaires

Maman Lapin 09/02/2012 09:13

Excellent billet, j'ai passé mon temps à rire et à me dire "ah mais c'est tout pareil que chez nous !" Ils sont vraiment tous pareils les enfants : ils tentent tous le paris-brest à 16H38... !

4enfants2bras 10/02/2012 10:35



A fond !!! Tous pareils les mômes !


Au début du blog, je me disais que les gens allaient me prendre pour une tarée qui élève mal ses gamins (qui sont odieux de toutes façons). Ben, j'ai la joie de m'apercevoir (et ça me rassure)
que tout le monde s'y retrouve un peu... )


Que c'est réconfortant de me dire que tous les parents ont les mêmes galères, les mêmes questionnements... (ou alors, on est tous tout pourris ????)


Merci en tous cas !



Agathe 27/01/2012 22:51

Salut Marion,

Absolument génial tes histoires !! Et là, maman de 2 enfants, on se dit que finalement on n'a pas à se plaindre ! Même si on rencontre un peu les mêmes galères...
Tes 2 premières filles sont formidables, je ne doute pas que les 2 suivants soient aussi agréables ;)
Félicitations d'avoir eu la force (le courage ?) d'avoir 4 enfants, tu assures.
Agathe

4enfants2bras 29/01/2012 14:11



Rôôôh ! T'es choupette Agathe !


Cela dit effectivement, le nombre des enfants est juste une variable... les galères du quotidiens et les problèmatiques sont les mêmes... on est juste parents (à défaut d'être toujours des
parents... on fait ce qu'on peut, et de notre mieux !)


Pour les 4, je ne sais si c'est du courage ou de l'inconscience !!


En tous cas merci pour ton message et ton mail, je suis très touchée ! (vraiment !)



Texte Libre

facebook_icon.1287526277.png

Recherche

Texte Libre

Archives