Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 12:15

 

 

Nowel, nowel !

Le père Nowel... tout ça, tout ça !!

Bon, si on veut bien parfois laisser croire que le vieux rapporte les cadeaux, en général, nous, on se farcit l'emballage...

 

Novembre :

Trouver le plus bel emballage du monde : pas kitsch, pas trop Noël (hé, hé, on pourra toujours le refiler pour des anniv') et surtout, avec des pois !! Ouais des pois !! Des gros pois, bien ronds comme il faut.

Et comble du luxe : on trouve du bolduc : à carreaux !

(Et oui, on trouve que c'est trop la classe les carreaux et les pois, et non, on n'a peur de rien)

 

Rentrer à la maison victorieuse et fière de sa trouvaille !

Avoir la victoire silencieuse.

Être aussi rusée qu'un sioux, planquer le papier dans un endroit bien tordu où personne n'aura l'idée d'aller le chercher.

 

 

Passer à la suite des événements.

L'emballage ne fait pas tout ! (sauf pour les enfants de moins de 1 an, dans ce cas, on peut considérer que le papier à plus d'importance que le cadeau, c'est dire si le choix du contenant peut-être essentiel !)

Il faut mettre des trucs sous le papier à pois... du genre... cadeaux.

 

 

Début décembre :

Réussir à associer listes des enfants et jour où on ne travaille pas.

Affronter les magasins, bondés et surchauffés avec la musique gnan-gnan à bloc, et les jouets qu'on cherche sont fatalement manquants...

 

Trouver des cadeaux à peu près satisfaisants. Poireauter à la caisse.

 

Douter. Se demander si on n'a pas été un peu juste quand on a choisi le super papier à pois. Ou alors, peut-être a-t-on choisi des cadeaux trop volumineux ???

 

Non, non, non, on ne veut pas penser qu'on pourrait faire à nouveau le tour du magasin pour chercher des cadeaux susceptibles de rentrer dans notre magnifique acquisition à pois.

 

Opter pour la solution pingre : prendre de l'emballage du magasin.

 

Poireauter, poireauter encore et encore et enfin, passer à la caisse.

 

Payer et ne pas oublier de demander du papier cadeau (ouaiiiiiiiis on est trop forte !).

 

- Ah, ben, à Noël, il faut passer au stand emballage tenu par les bénévoles de l'association qui au choix : soigne les vieux chats pourris/finance des puits en Afrique/parraine des enfants roumains...

 

Se diriger vers la queue des emballages

 

Poireauter à nouveau et constater que les petites demoiselles ou les charmantes vieilles dames sont en plein courant d'air, du coup, elles doivent avoir les mains gelées, c'est sûrement pour ça que les paquets sont tout mal faits ! Pauvres petites demoiselles/charmantes vieilles dames.

 

Poireauter toujours. Se dire qu'en fait, les petites demoiselles ou les charmantes vieilles dames, elles en ont leur claque d'emballer des cochoncetés pour des petits gamins hyper gâtés alors que leur parents ne refilent que quelques centimes pour emballer un toboggan... Et que ce n'est pas demain la veille qu'elles pourront financer un refuge pour les vieux chats pourris/le puits en Afrique/l'orphelinat pour les petits roumains. Qu'elles vont devoir se farcir au moins 45 ans d'emballage avant d'y arriver. (Ce qui renvoie les petites demoiselles directement à la case vieille dames (pas sûre qu'on soit toujours charmante après 45 ans d'emballages à entendre des musiques pourries en plein courant d'air dans un magasin bondé). Pour ce qui est des charmantes vieilles dames... ne pas penser à ce que ça donnera dans 45 ans.

 

Poireauter et ne plus en pouvoir de poireauter en tenant ce sac super lourd qui nous scie les phalanges, se dire qu'elles ne vont jamais réussir à emballer cette s....perie de toboggan (mais pourquoi offrir un toboggan à Noël, alors qu'on ne peut même pas jouer dehors ?????). Résister, tenir bon, penser aux vieux chats pourris qui creusent des puits en Afrique pour les enfants roumains.

 

Arrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrgh ! Renoncer !!! Tant pis pour les enfants roumains qui creusent des vieux chats pourris en Afrique.

 

Mais avant de partir, doubler la file (en se faisant jeter des sorts horribles par tous les autres parents devant nous), demander à la dame, si elle peut juste nous filer un bout de papier siglé du magasin, que non, non, on ne veut pas qu'elle emballe nos trucs. Se demander intérieurement si on doit quand même filer des sous pour les chats d'Afrique roumaine ?? Se souvenir qu'en fait on n'a pris que sa carte bleue et qu'on n'a pas de monnaie. (tant pis pour les chats, les puits et les marmots)

 

Sortir du magasin en esquivant les projectiles que les autres parents patients pourraient avoir envie de nous balancer parce qu'on a grillé la queue.

 

Admettre avec modestie qu'on est une warrior, (c'est sûr) !! (mais qu'on rôtira en enfer pour cause de doublement de file et d'esquivage de bonne action envers les puits bourrés de chats et de gosses)

 

 

Rentrer.

 

Planquer les cadeaux dans d'autres endroits improbables,

 

Planquer aussi le morceau de papier moche.

 

 

Le 24 décembre 15h12 :

 

Crotte de bique, se souvenir qu'on a les cadeaux à emballer.

 

Envoyer tout le monde en sieste obligatoire et non-négociable.

 

Comment ça, c'est le milieu de l'aprèm, hé ben, y'a des scientifiques roumains ou bien africains (on en sait plus bien, mais ce qui est sûr, c'est qu'ils étaient fans de chats, surtout les vieux chats tout-pourris), bref, des scientifiques qui ont dit que rien ne valait une sieste de milieu d'aprèm pour les gamins... Comment ça je dis n'importe quoi, tu veux que j'en parle au père Noël (hé, hé, profitons de cette dernière demie journée de chantage au père Noël, jusqu'au bout. Et oui, nous sommes définitivement des vieux rats, mais des vieux rats qui ont un tas énorme de cadeaux à faire rentrer dans quelques tout-petits rouleaux de papier à pois).

 

Se retrouver dans le salon, avec la petite dernière qui ne comprend rien au chantage au père Noël.

Rassembler tous les cadeaux en tâchant d'en oublier aucun.

Après un quart d'heure de traque, retrouver le papier cadeau à pis (ben, il était super bien planqué !!).

 

Ouvrir le premier rouleau... constater qu'il est super fin notre super papier, attraper le premier cadeau, jauger à peu près la taille, couper, emballer (bon, on a vu trop grand, faire 2 fois le tour de la boite de légos. Attraper le scotch pendant que le papier se désenroule, replacer le papier, le maintenir d'une main, de l'autre essayer de couper des morceaux de scotch, tirer trop fort, se retrouver avec un bout de 15 cm de papier collant entre les phalanges. Lâcher la boite de légo, voir le papier se désenrouler. Rester insensible à la petite dernière qui vient de rire à gorge déployée.

 

Être méthodique :

Préparer des petits morceaux de scotch sur le bord de la table.

Réussir à emballer le premier cadeau : résultat médiocre... trop de papier, pas assez de scotch... Repenser aux demoiselles aux vieilles dames et aux chats africains de Roumanie...

Regretter d'avoir renoncer à poireauter.

 

 

15h52 :

 

Se dire qu'on a encore 12 paquets à faire. Ne pas pleurer... penser aux puits roumains plein de chats africains... Ne pas se plaindre... Jauger, couper, scotcher, gérer la petite dernière qui veut attraper un bout d'emballage. Lui céder 30 cm de notre merveilleux papier.

 

 

16h42 :

Constater que ça va être chaud pour les derniers cadeaux... être super économe...

 

 

16h51 :

Tâcher de positionner judicieusement les deux derniers petits jouets dans le tout petit bout de papier. Essayer dans tous les sens. Capituler, emballer un des deux jouets.

Rester avec un jouet non emballé.

Regarder la petite dernière, regarder surtout les 30 cm de papier tout chiffonnés qu'elle entreprend de mâchonner. Lui reprendre des mains. Laisser l'enfant hurler.

Essayer de lisser le papier du mieux qu'on peut, se persuader qu'on n'y verra que feu. Être lucide, tout le monde verra que Père Noël à Tata, il refile des vieux bouts de papier cadeaux.

Rendre le morceau à la petite dernière qui arrête de hurler.

Chercher une solution :

le PQ, ce n'est vraiment pas classe comme emballage.

L'alu, beaucoup plus classe, mais pas top si ça doit être mâchonné par un bébé.

Du journal, ça fait pingre

Regretter d'avoir peint les murs plutôt que les avoir tapissés. On aurait de chouettes chutes à recycler.

Se souvenir du papier moche et même de l'endroit de la planque ! Oh ! Yeah !!!

On est une reine !

Emballer le dernier paquet

 

 

 

Le 25 matin :

Ne pas prendre pour une attaque personnelle le fait que personne ne remarque notre si beau papier qui finit à la poubelle …

 

(Avoir quand même une pensée intérieure pour tous les vieux chats pourris, les enfants roumains, les petites demoiselles, les veilles dames et même, remercier les puits africains)

 

 

Le 26 décembre :

Retrouver le super bolduc à carreaux qu'on avait oublié... pas grave , il servira l'année prochaine !

 

P1000466.JPG

 

Hey ! Vous avez le droit de liker à la folie la page FB de 4E2B !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans C'est la fête !
commenter cet article

commentaires

So busy 20/12/2012 22:55

Ah ah, c'est vraiment trop drôle, donc EN FAIT, je ne suis pas la seule à toujours voir trop juste en papier cadeau et à galérer pour mon dernier ??! ^^

AlterVorace 02/01/2012 08:57

Une année j'ai été une petite demoiselle au stand des emballages cadeaux. J'avais genre 17 ans et des palmes à la place des mains. Des heures cauchemardesques. Je me souviens encore d'un range cd
en fer forgé que j'ai cru que j'allais le retourner contre moi pour une petit hara-kiri de Nowël. Puis des remarques insultantes de certains clients parce que nous n'allions pas assez vite. J'en ai
gardé une aversion certaine pour le fer forgé et la papier cadeau. Et pour les gens aussi.

4enfants2bras 11/01/2012 15:30



Ma pauvre ! Je compâtis vraiment (et jamais, au grand jamais je ne ferai emballer un range-CD en fer forgé... Je le jure !!!)



Suzanne 28/12/2011 14:50

Ahaha!!! j'avoue!! j'ai bien ri!!
J'ai aimé le ton Album pour jeunesse (la chasse à l'ours, pour citer mes classiques), et j'ai aimé la course à la montre et le minutage méthodique.
J'ai eu une pensée pour les chats roumains de l'Afrique (?) et j'ai compatis au dernier après midi...
Merci pour cet instant détendant !
Suzanne

4enfants2bras 11/01/2012 15:28



Rien ne pouvait me faire plus plaisir que la référence à la chasse à l'ours ! Alors merci à toi pour ce commentaire qui m'a mise en joie !!



JOe 28/12/2011 13:25

Oh fan des chichourles, il est troooooooop chou ce papier: le pied du sapin, avant l'arrivée des pitchouns, devait être trop beau... Beaucoup plus que celui du mien en tous les cas: j'ai emballé
tous les paquets avec de la nappe en papier rouge... Beaucoup moins joli mais beaucoup plus économique!
!MDR! J'en reviens toujours au même, c'est un énorme avantage d'être grand-mère: on a tout le temps qu'il faut pour faire les paquets si tant est que les petits-bouchons squatteurs veuillent bien
rester chez eux (et ça, ben ce n'est jamais gagné hein: bizarre qu'ils préfèrent notre petit appart à leur immense maison... Je crois qu'on va changer pour un studio: ça les dégoûtera
peut-être!(rires)) Par contre, il est beaucoup plus difficile de planquer les cadeaux dans 60m2!
Bizzzzzzzzzzzzzz et passe un très bon après-midi.

4enfants2bras 11/01/2012 15:27



Quand j'étais petite, mes parents ont planqué les cadeaux dans plein d'endroits... passé un certain âge, c'était un jeu de les chercher avant l'heure... et un peu plus tard encore, j'ai arrêté de
les chercher pour ménager la surprise ! Maintenant, c'est moi qui planque, même le papier cadeaux, pour ne pas entendre : "éh ! le père Noël, il a les même emballages que toi !!"


Bises et bonne année (je suis à la bourre sur mes com...)



Texte Libre

facebook_icon.1287526277.png

Recherche

Texte Libre

Archives