Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 novembre 2011 4 17 /11 /novembre /2011 20:26

 

 

Les allumoirs, c'est comme  le beaujolais nouveau et la grippe, ça revient tous les ans, à la même période... et on n'en est pas toujours content.

 

Dans l'absolu, l'idée de se balader un soir d'automne, à la nuit tombée avec un degré d'humidité frôle les 100%, en traînant 4 marmots surexcités, on est moyennement pour...

 

Essayer d'esquiver, mais pas moyen d'y couper.

Reconnaître que tout est contre nous :

 

- à commencer par la municipalité, traîtresse qui fait de la propagande, oui, de la propagande, en distribuant moult tracts, en placardant des appels à la mobilisation.

- le tout est relayé par un réseau hyper organisé d'enfants perfides qui demandent à tout bout de champs et à nos enfants : « Et t'y vas toi aux allumoirs, parce que moi j'y vais et je fais même le concours du plus beau lampion »(aaaaaaaaaaaaaaaaaaaah ! Non, pas le concours.....)...

 

 

La veille : se retrouver avec les doigts plein de peinture bleue, parce que l'aînée a fait un lampion-terre et qu'il faut bien tenir la boule pendant qu'elle peint...

 

Le jour J :

17h00 : déposer les allumoirs pour le concours.

Être quand même un peu fière du résultat

Regarder d'un air hautain les autres créations

Ranger son air hautain

Être un peu moins fière...

 

Aller chercher les allumoirs « municipaux » distribués gracieusement.

 

17h13 : essayer de faire tenir les 4 lampions avec leur bâton sur la poussette...

 

17h18 : Essayer toujours de faire tenir ces 4 sa.....eries de lampion sur la poussette... finir par comprendre qu'on peut, peut-être les replier (ah ! ah ! Parfois, on se trouve super maligne... certes, un peu lente à la comprenette, mais maligne quand même)

 

17h21 : opération allumoir/poussette réussie ! Yes !

 

17h22 : être catégorique : le stand maquillage, c'est non, il y a une maquilleuse pour 300 gamins et on a espoir de dormir à la maison cette nuit.

 

17h34 : réfléchir à ce qu'on va faire en attendant les résultats du concours... Non, pas le maquillage, on a dit NON !

 

17h35 : décider de repasser par la maison pour faire manger la petite dernière avant le défilé.

 

17h35 et demi : battre le rappel des mouflets éparpillés dans la salle des fêtes bondée

 

17h37 : changer de tactique : croiser l'aînée, lui demander de chercher ses frères et sœurs et de les ramener au point de ralliement fixe.

Décider que la poussette constitue un bon point de ralliement fixe.

 

17h41 : être toujours seule au point de ralliement fixe.

 

17h42 : se décider à laisser la poussette (et la petite dernière) 3min le temps de trouver le reste de la fratrie.

 

17h43 : trouver le manteau du benjamin étalé par terre (on n'aura pas tout perdu).

 

17h45 : croiser la cadette, lui demander de se rendre au point de ralliement fixe :

- Au quoi ???

- A la poussette, quoi !

Pffff ! Aucun sens de stratégie de rassemblement ces gamins !

 

17h47 : croiser le benjamin tout rouge qui court après ???? après ???? après un mystère. L'attraper au vol (le gamin, pas le mystère !)

 

17h48 : retourner au PRF (Point de Ralliement Fixe). Mais où est passé le point de ralliement fixe ??? (petit moment d'angoisse)

 

17h48 et demi, retrouver le PRF, à l'autre bout de la salle, avec la cadette aux commandes et la petite dernière hilare !

 

17h49 : renoncer à expliquer le concept de PRF à la cadette, passer en mode PRM (point de ralliement mobile) à la recherche de l'aînée, qui se trouve présentement être la dernière...à manquer à l'appel. En profiter pour tenir fermement le PRM et les 2 autres gamin qu'on oblige à s'accrocher à au même PRM.

 

Sillonner la salle bondée et surchauffée. Mais où est passée l'aînée ?

 

17h52 : Derrière nous, entendre l'aînée crier :

- Ça y est ! je les ai trouvés ! Je les ai trouvés...

- Euh, quoi donc ???

- Ben, mon frère et ma sœur... ils sont avec toi !!

(ne pas répondre)

 

Quitter la salle sur le champ. Regarder droit devant soi, résister à la tentation de papoter avec les mamans qu'on croise, se souvenir que si on papote les gamins vont s'éparpiller et on ne veut pas recommencer l'opération PRF... ni PRM d'ailleurs.

 

 

18h23 : arriver à la maison (enfin) : constater que la petite dernière dort....le repas, c'est râpé !

 

18h35 : penser à prendre quelques tartines vite tartinées à la Vache qui rit qui constitueront un bon repas d'allumoirs. Hé, hé, en fait, on est hyper organisés !

 

18h36 : Emmitoufler tout le monde, renoncer à trouver une paire de gant digne de ce nom pour l'aînée, qui refuse de mettre un gant vert avec un gant avec une vache grise, pfff! Elle est conformiste, c'te enfant !

 

18h41: se mettre en route.

 

18h42 : faire demi-tour : on a oublié un briquet... ben oui, les allumoirs, va falloir les allumer. (décidément, on est bien ce soir ! On pense à tout !)

 

18h43 : chercher en vain le briquet... se résoudre à partir sans briquet, on trouvera sur place.

 

18h59 : arriver une minute avant le début des résultats !! Trop forts, on est trop forts !

 

19h12 : repartir avec une honorable 4ème place et un lot énorme à glisser sous la poussette en écrasant au passage les réserve de tartines-vache qui rit. Reprendre son air hautain.

 

19h23 : ouvrir tous les lampions, les dispatcher et prendre place dans le cortège.

 

19h23 et demi : ramasser le benjamin qui vient de se vautrer sur son allumoir (ce dernier pouvant être définitivement rangé dans la catégorie des lampions-plat). Lui refiler la boule de la petite dernière, qui d'ailleurs, vient de se réveiller.

 

19h27 : trouver une bonne âme qui veut bien prêter son briquet. Repérer le sens du vent et tout allumer : oh! Yeah ! On est les rois du feu !

 

19h30 : départ du cortège, établir un périmètre de sécurité à ne pas dépasser pour les marmots.

 

19h33 : suivre les marmots et constater qu'ils se rapprochent inexorablement de la fanfare.

 

19h34 : comprendre qu'on va passer tout le défilé avec les souffle de l'hélicon dans les oreilles.

 

19h37 : Belle intervention du papa qui évite que la gamine juste devant ne se transforme en torche humaine à cause de la bougie du benjamin qui ne regarde pas où il va.

 

19h39 : Céder ses propres gants à l'aînée qui a les doigts congelés (regretter de ne pas avoir pris le gant vert et le gant vache).

 

19h45 : RAS... …. … En profiter pour trouver ça joli tous ces lampions allumés...

 

19h46 : Arrêter de s'extasier, éteindre le feu du lampion de la cadette qui vient de s'enflammer (le lampion, pas la gamine, qui elle est plutôt en mode « grandes eaux »).

 

19h57 : consoler le benjamin dont la bougie vient définitivement de mourir.

 

20h14 : fin du défilé. Être lâche, faire appel à l'instinct de chasseur-ceuilleur du père pour la distribution de bonbons. Être ferme, non, on ne rentrera pas à nouveau dans la salle)

 

20h22 : attendre le début du feu d'artifice. Se rendre à l'évidence, la petite dernière a faim... la faire téter (hum, quel bonheur l'allaitement en extérieur quand il fait 8 degrés).

 

20h32 : début du feu d'artifice : Se faire littéralement escalader par le benjamin terrorisé. Avoir l'impression que cet enfant essaie de renter à nouveau dans notre utérus en passant par notre aisselle sous laquelle il est caché avec les mains sur les oreilles.

 

20h43 : fin du feu d'artifice, tâcher de détacher le benjamin.

 

20h56 : retour à la maison, en se caillant les doigts.

 

Se souvenir que c'est quand même joli toutes ces lumières dans la nuit. Et promettre que oui, on y retournera l'année prochaine.

 

(On est parfois de bons parents !)

 

P1000363.JPG

 

(bon, j'ai une super photo du lampoin écrabouillé... mais je suis aussi en déplacement et j'ai une connection de M....e, alors je l'ajoute demain à mon retour !!! En plus, il beau ce lampion difforme que je garde depuis... les allumoirs !)

Partager cet article

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans C'est la fête !
commenter cet article

commentaires

nathalie 23/11/2011 20:40

Ca valait l'coup d'attendre ! Il est splendide ce lampion !

4enfants2bras 23/11/2011 23:16



J'en suis assez fière, c'est vrai !



Galoutche 20/11/2011 21:34

Ahhh j'ai beaucoup ri !!!
Je visualisais très bien la scène, pas encore de souci de PRM ici, je n'ai pas hâte!
Merci pour ce bon moment

4enfants2bras 20/11/2011 22:13



Merci à toi !!!


(ravie de te voir ici aussi )



rafaele 18/11/2011 23:32

Ben c'est moi , La rafaële de chez Rafaele-Valenciennes, animalivre , lis avec moi , dire lire .....

4enfants2bras 19/11/2011 13:46



Oh ! Quelle patate je fais !!


Bon, c'est aussi un peu de ta faute de la manière dont tu parles de toi et de ton QI... du coup impossible à reconnaitre, la Rafaële de Valenciennes que je connais est loin d'être idiote ! A
moins que tu ne sois pas toi ???


Bises !



rafaele 18/11/2011 23:24

On ne connais pas ça de part chez nous , ça a l'air vraiment trop cool, je suis sur que mes enfants auraient adoré surtout l'aine , il adorai jouer avec le feu , remarque rien que dit penser j'en
ai froid dans le dos , toutes ces petites torches allumées et l'oeil du fiston subjugé !Tu crois que les pyromanes sont allés dans leur enfance dans ce genre de fête ? Allez je rigole , en fait oui
j'avoue je suis un peu jalouse , parceque , vraiment , non mais vraiment tu as l'air de t'eclater ! merci parceque moi je viens de vivre ma premiere fête des allumoir par procuration grace à toi et
c'etait drolement bien !!!!

4enfants2bras 18/11/2011 23:27



Vive la procuration, ça t'a évité les pieds et les doigts gelés !!!


(tu es de où ??, si ce n'est pas indsicret... tu n'es pas obligée de répondre )



Nathalie 18/11/2011 11:22

Franchement, ça me fait regretter de n'avoir eu qu'un enfant et de ne jamais avoir assisté (avec ou sans gant vache ou mouton) à une fête des allumoirs ! J'attends avec la plus extrême impatience
la photo du lampion écrabouillé.

4enfants2bras 18/11/2011 21:59



J'y travaille (au lampion...)


Un peu la flemme (et pas la flamme !) ce soir, mais je m'y colle demain ! Promis !



Texte Libre

facebook_icon.1287526277.png

Recherche

Texte Libre

Archives