Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 juillet 2013 7 14 /07 /juillet /2013 20:37

 

Avoir des enfants.

Ils sont beaux, pas forcément blonds et ils sentent bon.

Surtout dans le pli du cou.

 

Parfois, ils sentent aussi le chocolat, l’herbe coupée, le gigot, la poussière, le vieux feutre et d’autres choses dont on a renoncé à savoir de quoi il s’agit.

 

Les enfants sont parfois sales.

Même sales, dégoutants, répugnants, on les aime.

 

Mais à vrai dire, même s’ils sont très beaux couverts de boue, d’herbe et de feutre, on aime aussi quand ils sentent bon le savon.

 

 

Avoir des enfants crado dégueu.

 

Travailler sa voix enchanteresse de sirène des mers du Sud.

 

Version Artiste

Dire à l’aînée :

Ma grenouille, c’est l’heure de se laver.

Je finis mon dessin.

 

Version partisane du moindre effort.

Dire à la cadette :

Mon canard, il est l’heure de se laver.

Mais je suis propre, je me suis déjà lavée hier.

 

Version trop polie pour être honnête.

Dire au benjamin :

Mon escargot, il est l’heure de se laver.

Euh… non, merci.

 

Version folie des grandeurs.

Dire à la petite dernière :

Ma loutre, il est l’heure d’aller se laver.

Non, moi aime la piscine.

 

 

Travailler sa voix de sirène de pompier :

Allez, hop, pas de négociation.

Au bain et ensuite à la bouffe.

Ce soir, c’est pâtes au beurre.

 

 

Voir les 4 mioches plonger dans la baignoire/filer sous la douche.

 

Les laisser barboter.

Les laisser profiter.

 

 

Travailler son chant de baleine :

Mes crevettes, il faut sortir de l’eau.

Pas de réponse

 

Travailler sa voix de dauphin :

Mes anguilles, on se savonne, on sort de l’eau.

Pas de réponse.

 

Travailler sa voix de murène :

Mes étoiles de mer, on sort !!!!!!

Pas de réponse.

 

Travailler sa voix de corne de brume :

Mes nouilles trop cuites, on sort ses spaghettis de l’eau.

Allez, hop, le repas est servi, le beurre est fondu.

Pas de réponse.

 

 

Aux cris qu’on entend, on sait que les enfants ne se sont pas noyés.

Se diriger vers la salle de bains.

Trouver des fringues sales dans le couloir, dans l’escalier, dans la chambre… dans la sale de bain.

(pétard à mèche, le petit poucet en mode striptease…)

 

Trouver des flaques d’eau savonneuse.

Trouver des gants trempés.

Trouver 4 marmots, nus comme des vers.

Absolument pas nettoyés, ni savonnés.

Des marmots qui barbotent.

 

Etre une vrai peau de requin : virer l’écubier.

(Alors oui, chez moi, le bouchon de la baignoire a un nom : écubier).

 

Voir les mioches sauter dans les serviettes et enfiler illico presto leurs pyjamas.

 

 

Avec tout cela, un mystère demeure.

Comment se fait-il que les enfants aient une saine horreur de l’idée de se laver tout en passant un temps incroyable dans une baignoire :
Option 1 : ils ont des ventouses sous les fesses qui font qu’ils n’arrivent pas à se décoller du fond de la baignoire ?

Option 2 : le shampoing qui ne pique pas les yeux (mon œil) contient une substance aussi addictive qu’hallucinogène qui ensorcèle les mioches.

Option 3 : Ils ne sont pas à une contradiction près et adorent les pâtes froides.

 

 

P1110286.JPG

Zou ! Cet été, le profil facebook reste ouvert ! On y papote et on se marre aussi !

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Becky 18/07/2013 11:11

J'ai bien ris à la lecture de ton article, tout ça sent le vécu, tout est tellement.. vrai ! Moi qui en ai 3 à la maison je me retrouve dans ton article.. le plus rassurant dans tout ça c'est de
savoir que cette scène se répète dans de nombreux foyer et que ce n'est pas MOI qui ai un problème !

Ma Vraie Vie de MAF 15/07/2013 22:30

J'opte pour les ventouses... du coup, je vais arrêter de mettre cet infâme tapis de baignoire anti-dérapant vert en forme de poisson dans le bain de N°3, ça fait double emploi...

Evelyne de Untibebe 15/07/2013 14:25

Un article qui dépeint la vérité crue avec beaucoup d'humour ! j'adhère !!! J'ai bien ri !!

Texte Libre

facebook_icon.1287526277.png

Recherche

Texte Libre

Archives