Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 novembre 2013 4 07 /11 /novembre /2013 21:53

 

Le tricot est moi, c’est une longue histoire.

 

Premiers essais mités et miteux vers 9 ans.

La plus belle écharpe ajourée que j’ai pu faire.

Aussi trouée qu’un gruyère, (mais  elle sentait meilleur) et j’en ai été super vachement fière.

 

 

Seconde série frénétique vers 21 ans.

Et tricote que je te tricote.

Tricote que je fricote.

Tricote que je tripote.

Et une écharpe pour Alexandre.

Une autre pour Pierre, une pour Paul, une pour Jacques.

Les écharpes ça tient chaud au cœur.

Mais, une écharpe n’est pas un lasso. Et on attrape pas les garçons avec de la laine… enfin, si, on peut, mais, on enchaine personne avec des brins de laine colorée.

 

Et une écharpe pour moi. Pour me consoler.

Une écharpe, c’est doux. Bien plus doux que Alexandre, Pierre, Paul ou Jacques.

Une écharpe, c’est fidèle. C’est doux.

Ça tient au chaud au cœur.

 

 

Ça m’a repris dès que j’ai su que j’allais être mère.

Enceinte, je tricote.

Pour l’ainée, j’ai fait une brassière orange, une violet profond, une bleue… pas de rose.

J’ai choisi avec soin l’alpaga doux,  les petits boutons jolis, le tweed si beau.

 

Pour la cadette, j’ai fait un petit pull aux mille rayures colorées.

 

Pour le benjamin, j’ai commencé un gilet rouge-rouge. Jamais fini.

Je l’ai gardé. Toujours sur les aiguilles.

 

Et pour la petite dernière… j’ai acheté de la laine.

Et c’est tout.

 

 

Ces derniers temps, y’a un truc que je n’ai absolument pas, c’est le temps justement.

Courir, galoper, ne pas se poser.

 

Et d’un coup, une envie m’est revenue : tricoter. Du simple, du droit, du beau, du doux.

 

Prendre le temps qu’on n’a pas.

Avoir l’impression de voler ce temps.

S’imposer une pause.

Poser ses fesses sur le canapé.

Et tricoter.

Regarder le temps passer, s’écouler tranquillement comme la laine qui file entre nos doigts.

 

On s’y est tous mis.

L’aînée, la cadette et même le papa.

Grosses aiguilles pour que ça monte vite.

 

Et une maille à l’endroit une maille… à l’endroit.

Oui, on ne va pas à reculons chez nous. On avance et les écharpes s’allongent, s’allongent.

 

Contrairement à Pénélope, on ne défait pas la nuit ce qu’on a fait le jour.

Parce que qu’on n’attend personne.

On fait.

 

 

Oh ! c’est sûr, on aurait pu acheter nos snoods tout faits.

Ça aurait coûté moins cher.

Mais le temps, c’est de l’argent. Et justement, on a pris le temps…

Et prendre ce temps là, ça n’a pas de prix.

 

Ça aurait été plus parfait, fait par une machine qui va droit.

Mais, nos tricots on été fait avec amour. Et comme l’amour, il y a quelques hauts et quelques bas. Et comme l’amour, ils sont beaux, vu avec nos yeux. Et comme l’amour, ils réchauffent. Et comme l’Amour, leurs vagues hésitations les rendent uniques.

(oui, tricoter me rend lyrique)


Alors, tricoter, n’est pas juste monter des mailles sur des aiguilles.

Chez nous, c’est bête à dire, mais tricoter c’est le temps, les temps qu’on a réussi à voler au temps qui file plus vite que les mailles…

 

(hé ouais ! Carrément !)

 

Et puis, telle la bonne ménagère fière de son oeuvre, je peux clamer haut et fort : c'est oim que j'lai fait ! Et ouais !

 

Bon, sinon, j’ai fait un snood à la petite dernière et au benjamin.

Ils ont trouvé un jeu vachement drôle : on peut attraper les mailles et tirer à fond, ça fait des super longs fils… c’est marrant. C’est moche et ça pourrit le snood tricoté avec amour par leur reum, mais c’est marrant.

Restons positifs : ils créent des franges aléatoires là où il n’y en avait pas. Ils customisent (ils salopent mon taf, oui !!!!)

 

 

Bon, sinon, je reste assidue sur FB. Avec des photos rigolotes. Bref, venez-y, c'est ici ! (ou pas !)

 

(et bien que ça ne soit un article absolument sans sponsors, je vous dis quand même où j’ai acheté ma laine : chez peace and wool. Je le dis parce que j’aime leur concept, c’est simple, sans chichis, c’est drôle et c’est tendre… tout ce que j’aime !)

 

1422429_386853261417767_1181673624_n.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans Coup de main... ou de pied
commenter cet article

commentaires

Marine 15/11/2013 09:07

Aaaah... le tricot... toute une histoire! Si joliment racontée ici...

Scarole 09/11/2013 22:17

J'adore ton lapsus orthographique de la première phrase : "Le tricot est moi".

Peut-être même que c'était volontaire ? Pour ajouter encore un peu de poésie à cet article déjà très doux, qui donne envie de s'emmitoufler dans un bon vieux pull torsadé.

L'hiver approche... Vive le chocolat chaud et les soirées à bouquiner sur le canapé, ou tricoter pour celles/ceux qui s'y essaient ! On tente de suivre la règle lue un jour dans un de tes articles
: les enfants au lit à 20h, histoire d'avoir un peu de temps pour nous dans des journées auxquelles il manque 48h !!!

Nat et ses oursons 07/11/2013 22:37

Faut vraiment que je me décide à apprendre!!!!!!!!!!!!!!

Texte Libre

facebook_icon.1287526277.png

Recherche

Texte Libre

Archives