Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 février 2012 2 14 /02 /février /2012 22:31

(ou comment essayer de faire marrer quand même avec un sujet super pas drôle).



Notre école maternelle, on l'aime bien. Ce n'est pas vraiment L'école maternelle parce que c'est un peu Notre école.



On l'a aimée quand : l'aînée, la cadette et le benjamin sont entrés chacun à leur tour en toute petite section :

Parce que la rentrée arrive en septembre et que irrémédiablement septembre arrive après juillet et août. C'est bien, juillet et août, c'est les vacances...
(Arrrrrgh ! Tu parles de vacances, se lever à l'aube parce que les mômes sont réveillés, mettre des plombes à partir à la plage/visiter la belle église romane/se balader en forêt/tester le petit resto d'à côté, pour repartir une demi-heure après être arrivés, parce que les gamins ont trop chaud sur la plage/ne sont  pas sensibles au charme la belle église romane/se font piquer par les moustiques dans la forêt/détestent le petit resto d'à côté. Rester tout l'aprèm à se morfondre dans la location à occuper les enfants qui ont décidés que hurler serait l'activité de la journée pour finalement se coucher avec les poules... ben ouais, les vacances, ça continue le lendemain !)
Donc septembre a le bon goût d'arriver après les vacances et on va enfin pouvoir travailler/se reposer/avoir un peu de temps pour nous.

Et puis quand septembre arrive vraiment et qu'on voit son tout-petit passer la porte de la classe pour la première fois, sans même nous faire un bisou... pleurer... un peu... discrètement.




On l'a aimée quand on a bien habillé les enfants pour la photo de classe, parce que quelque part, on aime les photos de classe...

Et quand on a vu, 3 minutes avant le départ, que l'aînée a pourri sa super tunique blanche avec de la confiture et qu'on été obligée de lui enfiler un tee-shirt tout naze (parce que c'est tout ce qu'on a trouvé dans la précipitation). Et que du coup, à enfiler et à désenfiler le pulls, les super tuniques et les tee-shirts tout nazes, ben, les tresses qu'on avait mis des plombes à faire sont toutes défaites, et ça ne s'arrange pas quand la charmante enfant décide d'enfiler une cagoule. Parce que forcément, les photos de classe ont toujours lieu en hiver... et du coup, on n'a pas une photo avec nos gamins bien coiffés, bien habillés...

Et pleurer de rage, parce que nos super efforts sont anéantis par l'inventeur de la cagoule (et aussi un peu par Bonne Maman et sa confiture de fraises qui tâche).



On l'a aimée quand on s'est rendu compte que le benjamin qui ne fait aucun effort pour mettre ses chaussettes/manger avec sa cuillère/s'attacher tout seul dans son siège auto/enfiler son manteau...est capable de nommer les formes géométriques, de faire des bonshommes patates, de reconnaître son prénom... à l'école.
Et se dire qu'il ne nous reste plus qu'à pleurer pour qu'il fasse les mêmes efforts à la maison.



On l'a aimée quand on a su que l'aînée participait à la chorale en grande section.
Et pleurer d'agacement l'année complète, parce que « mon petit oiseau », c'est tenace comme air, très tenace... Arrrrrgh ! Non ! Pas mon petit oiseau !!!!!



On l'a aimée quand pour la première fois, l'aînée nous a raconté sa première histoire de toto en se marrant comme une baleine.
Et pleurer... de rire. Naaaaan, on ne trouve plus ça drôle les histoires de toto qui fait pipi dans la bouteille de vin de son père. Mais de voir l'aînée rire, ben, ça nous fait rire aussi !



On l'a aimée quand la cadette nous expliqué que son dessin (un très joli truc psychédélique avec des spirales et des tourbillons dans tous les sens) représentait son père en train de conduire la voiture en mangeant un sandwich avec des baskets.
Et pleurer parce que cette gamine doit gober des trucs dont on ne soupçonne même pas l'existence et qui font voir des trucs incroyables. (faudrait qu'on lui demande ce que c'est, parce que ça a l'air rigolo quand même).



On l'a aimée aussi quand pour la première fois le benjamin nous a dit qu'il était amoureux...
De Lison, de Clara, de Méline, mais aussi de Marceau, de Martin et de sa maîtresse.
Et pleurer, parce que normalement, c'est de nous, sa mère dont il doit être amoureux.



On l'a aimée le matin de la fête des mères quand chacun leur tour, nos tout petits (parce que même s'ils grandissent, ils sont toujours nos tout-petits) sont venus nous voir en récitant maladroitement leur poème de la maman fleur, en tortillant le bas de leur veste de pyjama.
Et pleurer d'émotion, parce qu'on sait qu'ils ont fait l'effort d'apprendre leur poésie avec la maitresse, qu'ils ont eu peur de se tromper en nous la disant... parce que... c'est important. (et qu'ils sont fiers de voir qu'on est fière d'eux)



On l'a aimée à la fête d'école, quand il a fallu monter les stands, beurrer les sandwichs et quand on a vu arriver nos marmots avec leurs costumes en papier crépon. Qu'on les a vu danser maladroitement, se tromper de côté, réussir à former une super ronde et repartir dans le bon sens. Enfin, les voir se plier en deux pour saluer très sérieusement.
Et pleurer, parce que les danses de fête d'école, ça nous a toujours émus (autant que les clowns et les majorettes nous font peur... y'a des trucs comme ça)



On l'a aimée quand on a demandé tous les jours à la cadette ce qu'elle avait fait à l'école et qu'elle nous à répondu invariablement: -ben rien !
Alors, à la fin d'année on a prévu un petit sac pour récupérer ses affaires. Et quand on a reçu son cahier d'activité d'une épaisseur incroyable pour un simple cahier accompagné d'une pochette bourrée d'au moins 70 dessins, de feuilles de graphisme avec des lignes droites, verticales, horizontales, des quadrillages, du jaune, du bleu, du vert, sans compter les modelages, les masques d'animaux, les plantations, les photos... on a compris que la cadette et nous, on n'a pas la même notion de "rien".
Et on a tellement galèré sur le chemin de retour de l'école,avec le petit sac tout pourri qu'on avait prévu pour ranger le « rien » qu'elle avait fait dans l'année. Petit sac pourri qui nous a coûté 2 phalanges... Alors, on a pleuré (parce que ça fait super mal 18 kg de feuilles à porter dans un petit sac tout pourri...)



On l'a aimée quand on nous annoncé qu'une classe allait fermer malgré les 27 enfants par classes, que les tout-petits ne seraient plus accueillis, que certainement les classes allaient être surchargées.
On a aimé sentir les parents, les enseignants ensemble...
Et pleurer en imaginant bien que la maîtresse ne pourra jamais expliquer correctement à 35 gamins que le rond est un rond, que le vert c'est vert que les les lignes verticales se font à la verticale, que le premier couplet de la chanson c'est « mon petit oiseau a pris sa volée (bis), a pris sa, à la volette (bis) a pris sa volée » (arrrrgh... noooon pas mon petit oiseau, ben voilà, c'est malin, on est reparties pour 15 jours de petit oiseau). Qu'elle ne pourra jamais obtenir une ronde qui ressemble a quelque chose pour la danse de fin d'année (et de toutes façons,avec la sélection naturelle si on met 35 gamins de 4 ans sur un podium, y'a des chances qu'ils soient moins nombreux l'année suivante). Qu'elle ne pourra pas non plus apprendre « la maman fleur » à tous ces gamins en même temps...

Et pleurer, pleurer vraiment en se demandant quel genre de société peut décider de détruire sciemment son système éducatif, comment on peut choisir de ne pas proposer une éducation de bonne qualité aux enfants, aux citoyens... Pleurer...


Bon, ben voilà, je crois que je n'ai pas complètement rempli ma mission de faire un truc rigolo ... parce que tout ça, ben ça ne me fait pas marrer.
(et puis au train où vont les choses, c'est la p'tite dernière que je vais avoir sur mes 2 petits bras pendant un bon moment)

Plus sérieusement, il y a la pétition en ligne qu'on peut signer (même si vos enfants ne vont pas dans cette école, même si vous n'avez pas d'enfants... parce que ce n'est pas Notre école qu'on défend, c'est simplement L'école et ça urge, parce que la décision est prise en fin de semaine... alors, faites passer !)

 

http://www.petitionpublique.fr/PeticaoAssinar.aspx?pi=P2012N20744

 

 

P1040902.JPG

 

Partager cet article

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans Coup de main... ou de pied
commenter cet article

commentaires

Anne 24/08/2012 15:25

Je découvre votre blog et je lis tout à la suite cachée dans mon bureau... du coup forcément j'ai du retard!!
En banlieue parisienne, mon fils aîné a fait ses 3 années de maternelle à 31 par classe et une classe ferme l'an prochain; malgré une grosse mobilisation des parents d'élèves et dse instit et des
réunions à la préfecture blablabla...
seul espoir, ils en ouvriront une en catastrophe s'il y a plus de 32 élèves en moyenne sur les 9 classes...
ben du coup, direction le privé pour le CP et l'entrée de la deuxième...
en attendant, j'attend mon 4ème (celle-là elle doit avoir le stérilet bien caché dans sa main) et lire ce blog me fait du bien!!!
et puis, pendant mon congé mat', je vais avoir plein de temps (yarf yarf yarf) donc je pourrai le lire tous les jours...

4enfants2bras 25/08/2012 08:30

Chez nous la classe a effectivement fermé... Du coup, plus de place pour les 2 ans (et pas de place en crèche pour les + de 3 ans... Pratique !)
Joyeuse grossesse !!!!
Et merci pour le compliment !!!!

laurence 18/03/2012 12:50

La directrice de l'école de ma fille nous avait dit qu'il fallait toujours inciter les parents d'élève à voter pour les élections de parents délégués car plus le taux de participations aux
élections est fort, plus il y a d'hésitation à l'académie pour fermer une classe ... m'enfin, dans une certaine mesure malheureusement :(

4enfants2bras 22/03/2012 22:55



C'est compliquer de mobiliser les parents aux élections... dans notre école, il n'y a qu'une liste, alors, les gens pensent que leur vote n'est pas nécessaire... et pourtant, c'est toujours
nécessaire !!



Ema 05/03/2012 09:16

Mince, la fermeture! Nous on vient d'avoir un papier pour savoir si nos enfants restent dans la même école ou non justement pour prévoir les effectifs, et il y a risque de fermeture d'une classe.
Bises.

4enfants2bras 22/03/2012 22:50



Ben, nous c'est officile, ça ferme et pourtant, on a bien oeuvré.... pfffffffffff !!!



Ema 17/02/2012 20:15

J'ai signé la pétition. Bises et bon courage

4enfants2bras 04/03/2012 23:11



Merci beaucoup.


Nous venons d'apprendre la fermeture de notre classe.


On ne baisse pas les bras pour autant !



Nathalie BV 15/02/2012 21:16

trés émouvant ! ça n'est pas une classe de mon école qui ferme, mais toutes ces petites histoires sont aussi les miennes...

4enfants2bras 15/02/2012 22:56



! Merci !!!


Ces petites histoires sont un peu celles de tout le monde !


 



Texte Libre

facebook_icon.1287526277.png

Recherche

Texte Libre

Archives