Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 janvier 2013 7 13 /01 /janvier /2013 18:51

 

 

Les enfants grandissent, on le sait, c’est même pour ça qu’on les élève. Pour qu’ils deviennent plus grands, qu’ils aillent plus haut que ras du sol.

Qu’ils aient à la fois les pieds sur terre et la tête dans les nuages, histoire d’y voir plus loin que le bout de leur nez.

 

 

Avoir une grande fille.

Avoir une aînée.

Notre première née.

La revoir toute petite, si petite.

La revoir même dans notre ventre.

Se souvenir qu’on arrivait presque à lui attraper les petons à travers notre peau.

Savoir qu’il y avait un cordon, un fil, entre mère et fille.

 

Revoir les photos du jour où elle a vu le sien, de jour.

Le jour même où nous sommes devenues mère (et père aussi).

Elle toute petite, contre notre sein.

Si légère qu’on la portait juste sur notre avant bras.

Et le cordon a été coupé, mais d’autres fils ont commencé à se tisser.

 

Et les jours passent, la petite sourit et on sourit aussi.

La petite attrape et on lui donne.

La petite dort et nous aussi.

Et les jours commencent à filer.

 

 

Et les jours font place aux semaines, les semaines aux mois.

Et la petite se tient debout, elle avance un pied et elle nous lâche la main.

Un grand pas pour la petite, un petit pincement de fierté et de crainte mêlées pour les parents.

Fierté de la voir marcher, droite… elle grandit, on l’élève !

Et quand même, cette petite peur de la voir filer, filer peut-être plus vite qu’on le voudrait.

 

 

Et puis, la cadette est arrivée et la petite est devenue l’aînée.

 

 

Et les mois se sont fait années.

On a applaudi aux premiers pipis dans le pot, aux premiers « maman », aux bonhommes-soleils, à l’entrée à l’école…

Et ça file !

 

On a adoré les premières brasses, on a consolé les premiers chagrins d’amour. Et puis, y’a eu les premiers mots déchiffrés et les premiers mots écrits d’une petite écriture tremblotante.

Et la main s’est affirmée, l’aînée aussi.

Et d’un trait, d’une boucle, les mots filent !

 

Et les anniversaires s’accumulent, les années s’additionnent pour bientôt former une décennie. Pétard, 10 ans !

 

Et réfléchir à la meilleure manière de fêter les 10 ans de l’aînée.

10 ans, c’est important.

 

Proposer, comme chaque année de choisir un thème :

- Magie

- Euh… non…

 - Sorcellerie

- Non plus… Maman, je vais avoir 10 ans, je ne suis plus une petite fille.

 

Ne pas broncher. En vrai, être un peu ébranlée.

Effectivement, 10 ans.

 

Proposer une boum.

- Euh… je ne vais avoir QUE 10 ans…

 

Être un peu dans l’impasse.

Mettre tous ses neurones en file indienne.

Et trouver LA bonne idée qui LUI fait plaisir (mais, je ne le dis pas tout de suite, parce que c’est une surprise et je n’en suis pas peu fière !)

 

 Et se dire que de 0 à 10, il y a eu comme un Temps à Grande Vitesse.

Un train de vie qui nous a filé devant les yeux, aussi vite qu’on a seulement de dire :

 

- File, file ma fille !! Ma grande fille.

 

(Et quand tu seras plus grande de 10 ans encore, passe un coup de fil, de temps en temps, à ta vieille mère, qui aura de plus en plus de fils d'argent dans les cheveux (pour ne pas dire qu'elle a des cheveux blancs)  et passe même en coup de vent, me faire une petite bise sur ma joue)

 

Bon, il vous reste à liker 4enfants 2 bras sur FB, si ce n’est pas déjà fait.

A voter pour ma pomme pour le concours famili.

A découvrir Marie Poulette (y’a un nouveau j’œufs rigolo, une pâquerette en visite et une super tarte à la poire et confiture de lait à tomber)

 

P1090591.JPG

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans J'me fais des cheveux !
commenter cet article

commentaires

pat 14/01/2013 15:16

tres belle plume comme d'hab (remarque c'est un peu normal pour une poulette !!) et quel beau texte....
hâte de connaitre la surprise !!

Chaton64 13/01/2013 19:28

Juste c'est beau

Texte Libre

facebook_icon.1287526277.png

Recherche

Texte Libre

Archives