Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2014 7 05 /01 /janvier /2014 19:13

 

Sans être une créature antédiluvienne, j’ai connu la pâte modeler en  bâton.

Qu’il fallait réchauffer, malaxer entre nos petits doigts potelés avant de pouvoir en faire des trucs aussi extraordinaires qu’un ver de terre moche.

 

J’ai aussi connu la play-doh, hein ! Même que j’avais le salon de coiffure avec le bonhomme à la tête aussi trouée qu’un passoire et qu’on lui faisait une tignasse bleue canard, pour l’aplatir ensuite en une sorte de brushing, comme seules les années 80 on su en produire.

 

Gamine, ça m’éclatait.

 

Mais j’ai passé l’âge de faire des bonshommes avec coupes bleu canard atroces.

 

 

J’ai maintenant, 4 coiffeurs pourris de pâte à modeler.

 

 

 

Bon, il faut que je le dise, que je l’avoue, que je le confesse : je ne peux pas blairer la pâte à modeler. Ni de près, ni de loin.
Je déteste ça.
Très fort.

 

Je ne pense pas que ça soit dramatique de détester la pâte modeler. On peut avoir bientôt 40 ans, ne pas aimer la play-doh et quand même réussir sa vie… enfin, je crois.

 

 

Le problème majeur est que mes 4 mioches, comme quasi tous les mioches adoooooooooooooorent cette fucking pâte à modeler.

 

 

Alors, étant d’une mauvaise foi intégrale, voici donc donc 10 les raisons de ne pas blairer la pâte à modeler (avec beaucoup de mauvaise foi, donc, dedans) :

 

1 Ça sent presque comme un truc que tu pourrais potentiellement avoir envie de manger, sauf que c’est dégueulasse, c’est hyper salé (je sais, j’ai goûté et je sais aussi que je ne suis pas toute seule à avoir mis ma langue dessus… Euh… Rassurez-moi… S’il vous plait, dites-moi que vous avez déjà mis votre langue sur de la pâte à modeler ?)

 

2 Ça en fout partout (d’ailleurs, l’expression « ça en colle » est bien plus appropriée). Ça se glisse dans des micros endroits. Avec une prédilection pour les côtes des pantalons en velours, mais aussi les mailles des pulls en laine. Les lattes du parquet… Les dessous de godasses.

 

3 On croit que c’est hyper beau, qu’on peut faire des trucs super jolis, mais c’est toujours hyper moche (ou alors, mes marmots ne sont aptes qu’à faire des trucs moches). En même temps, le bleu canard n’aide pas à faire des trucs hyper beaux.

 

4 Les enfants préparent toujours des plats pourris que t’es obligée de manger : 
- Maman !!! Regarde, je t’ai fait une assiette de frites bleu-canard, un œuf violet et un truc, je ne sais pas ce que c’est, mais c’est marron… Allez maman ! Faut tout manger !!!

(Et il est obligatoire de faire semblant manger, si possible en faisant plein de bruits et en ponctuant de Hummmmmm, c’est délicieux ma chérie…)

- Alors, maman, si c’est délicieux, je te fais un dessert !

(Chouette)

 

5 y’a toujours un pot de bleu canard…

 

6 Les enfants veulent toujours faire sécher une de leurs œuvres… toujours… toujours…

 

7 C’est hyper chiant à ranger : y’a plein de petits bouts à rattraper. De micro-bouts que t’essaies de les coller à une plus grosse boule pour tout ramasser, mais tu sais que tu vas en retrouver partout pendant au moins 8 jours.

 

8 Une fois sur deux, ça se termine par un hurlement : Mamaaaaaaaaaaaaan !!!!!!!! Elle a écrabouillé mon trop top super engin de l’espace que ça faisait depuis 1 heure et demie que j’étais en train de le fabriquer.
En sachant qu’on a sorti la pâte à modeler, 23 minutes avant ce cri déchirant et qu’on a bien du mal à voir un engin de l’espace, même aplati, dans cet amas de matière jaune et rouge.

9 T’as beau essayer de démélanger les couleurs, tu ne peux pas… (tellement pas que le verbe démélanger n’existe même pas). Et tu finis toujours avec 4 pots de marron immonde. Encore pire que le bleu canard. (en revanche, le bleu canard, lui, reste toujours bien bleu canard)

 

10 Y’a toujours un pot qu’on ferme mal… Qui sèche… Et ça n’est jamais, jamais, le pot de bleu canard ! Jamais !!

 

 

 

Donc, voilà ! C’est officiel. Je déteste la pâte à modeler.

Et le bleu canard.

 

Et je ne suis même pas désolée.

 

 

Un premier article de l’année de 2014, d’une densité intellectuelle incroyable.

Un signe pour l’année à venir ?

 

 

Sinon, je participe à un projet rigolo, initié par Milie du blog c’est quoi ce bruit.
Il consiste à faire 52 photos sur 52 thèmes sur 52 semaines de l’année.
Je fais ça sur Marie Poulette.

 

Sinon, on peut toujours liker le profil FB de 4E2B. On rigole bien (et on n'y fait (presque) pas de pâte à modeler)

 

Et je vous souhaite une bien bonne et belle année 2014. Qu’elle vous apporte joie, bonheur et douceur ! (et pas trop de pâte à modeler, sauf si vous aimez ça)

 

photos-5023.JPG

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans Coup de main... ou de pied
commenter cet article

commentaires

Liliba 11/01/2014 12:48

Mais quelle râleuse ;-) ;-)

100de 06/01/2014 21:45

Criant de vérité ....Bravo.

DeboBrico 06/01/2014 21:12

Mon bonhomme est en pleine periode d'adoration de play doh... J'ai des bouts collés violets sous toutes mes chaussettes... et mon tapis je t'en parle même pas!! Par contre chez nous les melange de
couleurs donnent toujours du gris et non du marron!! ;)

Laura C 06/01/2014 19:38

Pour remplacer la pâte à modeler qui colle, il y a la PATAREV, c'est le top ça ne colle pas, et ça rebondit même.. Pour info c'est entre autres vendu chez nature et découvertes :)

louison 06/01/2014 18:30

Ah c'est marrant moi c'est pour les Légos que j'ai une aversion. Et sans coller, je peux t'assurer qu'ils ont à peu près les mêmes défauts que la pâte à modeler!

Texte Libre

facebook_icon.1287526277.png

Recherche

Texte Libre

Archives