Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 10:05

D’habitude, je ne fais que du léger sur ce blog, je suis spectatrice de ma vie de famille, je la mets parfois un peu en scène… mais c’est un blog léger.

 

Sauf que, en ce moment, je chouïa une peu agacée.

Un tout petit peu vénère.

Bon, en vrai, y’a des trucs qui me brisent les ovaires menu-menu !

Je l’avoue très honnêtement, je ne fais que survoler la blogo…

Je suis fidèle à certaines. Et je commence à devenir allergique à d’autres.

Oui, je pourrais ignorer, ne rien dire.

De toutes manières, ça ne changera rien…

Mais, moi, ça va me faire du bien !

Alors go, go, go…

 

 

Après une grande réflexion, je pense pouvoir dire qu’il existe différent niveaux de mères.

 

 

La mère :

Elle aime ses enfants par-dessus tout.

Elle donnerait sa vie pour eux.

Elle fait de son mieux pour les rendre heureux…

Et parfois, elle peut peu.
Elle crie, parfois quand elle en a ras-la-casquette. (même qu’elle crie très fort des fois)

Il lui arrive d’être débordée, surpassée, exténuée, dépassée.

Parfois, elle ne comprend pas les hurlements, le désarroi de son enfant… elle aimerait comprendre…

Certains  jours, elle passe son temps à dire « dépêchez-vous »… Parce que parfois elle n’a pas le temps. Le temps presse, alors, elle presse ses petits.

Elle fait de merveilleuses coquillettes au beurre (les meilleures du monde).
Il lui arrive de donner des petits pots tout faits (mais c’est elle qui les a réchauffés avec amour… et aussi un micro-ondes)
Elle pense à rapporter un gâteau pour la fête de l’école, même s’il est acheté tout fait.

Elle se lève la nuit pour rassurer ses petits (même si ça la gonfle souvent d’être réveillée à 3heures du mat et qu’il faudrait voir à ce que ça ne devienne pas une habitude)
Elle soigne les petits bobos, chagrins, les petits et les gros.

Parfois, elle laisse pleurer son bébé, parce qu’elle n’en peut plus.

Elle fait parfois les gros yeux en comptant jusqu’à 3.
Elle s’inquiète, parfois.
Elle sait qu’elle a des faiblesses et des failles. Elle essaie de faire différent, mieux…
Elle aime.

Elle est formidable !
Elle est la meilleure mère du monde pour ses enfants.

Allez, on applaudit fort la mère de base !!


La mère-veilleuse :

Elle aime ses enfants par-dessus tout.

Elle donnerait sa vie pour eux.

Elle fait de son mieux pour les rendre heureux…

De temps en temps, elle arrive à finir plus tôt au bureau pour faire une surprise et venir chercher ses enfants à la sortie de l’école.
Elle peut mettre de la mousse dans le bain, parce ses enfants aiment ça.

Elle pourrait tricoter un bonnet si elle en avait envie. (mais elle n’en a pas forcément envie)

Elle sait exactement ce qui fera plaisir à ses enfants.

Elle est capable de trouver un truc introuvable (comme un doudou perdu dans la maison).
Elle emmène ses enfants au parc (enfin, quand elle peut)

Elle allume des bougies alors qu’il n’y a pas de coupure électrique. Juste parce que c’est joli.
Elle prépare un gâteau pour la fête de l’école
Elle s’inquiète, parfois.
Elle sait qu’elle a des faiblesses et des failles. Elle essaie de faire différent, mieux…
Elle aime.

Elle est formidable !
Elle est la meilleure mère du monde pour ses enfants.

Allez, standing ovation pour la merveilleuse !!

(et bonne nouvelle, toutes les mères sont merveilleuses ! Plus ou moins souvent dans l’année… Mais l’essentiel c’est de l’être)


Attention, à partir de là, y’a du niveau, de l’être de l’exception !

 

 

La Reine mère (ou wonder mère)

Elle aime ses enfants par-dessus tout.

Elle donnerait sa vie pour eux.

Elle fait de son mieux pour les rendre heureux…

Elle est disponible. Entièrement.

Dévouée totalement.

Elle est capable de passer des heures pour faire un déguisement de princesse cousu à la main. Et si son enfant le ruine dans 5 minutes avec une paire de ciseaux, ça n’est pas grave. Elle ne s’énerve pas. Il exprime sa créativité, son émotion. Il ne faut pas le brimer. Alors, elle dit simplement qu’elle n’est pas d’accord.
Elle ne s’énerve jamais. Elle prend sur elle.
Elle accompagne ses enfants dans leurs colères.
Elle reste stoïque et digne dans la tourmente.

Elle ne crie pas.

Elle comprend toujours ses enfants. Si jamais elle ne les comprenait pas, elle aura toujours une solution quand même.

Elle ne dit jamais « dépêche-toi », parce que ça stresse les enfants.
Elle gère le temps. Elle anticipe.
Elle a des super trucs pour désamorcer les tensions.

Elle est bienveillante, simplement.

Elle ne dit jamais non à ses enfants. Elle est positive.

Elle prépare des macarons, des gaufres fourrées à la purée de marrons faite maison, des petites madeleines sans lait, sans œufs, sans gluten et qui pourtant sont extra, des cookies… pour la fête de l’école

Elle s’inquiète, parfois.
Elle sait qu’elle a des faiblesses et des failles. Elle essaie de faire différent, mieux…
Elle aime.

Elle est formidable !
Elle est la meilleure mère du monde pour ses enfants.

Allez, on fait la hola pour la Reine mère.

 

 

 

Dieu la mère (ou l’ultime reum, l’élue, la messie… )

Elle aime ses enfants par-dessus tout.

Elle donnerait sa vie pour eux.

Elle fait de son mieux pour les rendre heureux…

Elle est disponible. Entièrement.

Elle est tout comme la précédente…

Mais elle est plus mieux encore !

Elle est bienveillante, mais par opposition aux autres qui sont malveillantes.
Elle sait ce qui est bon pour son enfant, mais aussi pour les enfants en général. Elle sait même ce qui est bon pour tous les parents.

Elle a lu tout ce qui est bien de lire sur l’éducation.

Elle fait des efforts pour être toujours meilleure, mais ça ne sont pas des efforts, c'est normal, elle assume. C'est ça être mère.
Elle se montre en exemple (forcément, elle sait !)
Elle se permet de juger les mères ordinaires.
De dire que, parce qu’elles ne font pas comme elle,  elles sont maltraitantes (parce qu’elles disent non/ne portent pas/n’allaitent pas/ne cododotent pas/ne donnent pas du purées maison bio…)
Elle devient méchante et violente quand on a la faiblesse de dire qu’on a le droit de ne pas être d’accord avec elle.
C’est une force de la nature qui maitrise tout et méprise celles qui ne lui arrivent pas la cheville…
Elle aime.

Elle est formidable !
Elle est la meilleure mère du monde pour ses enfants.

Euh… pour elle, moi, je ne fais rien du tout. Elle n’a pas mon admiration pleine et entière.


Parce que :

Chère Dieu La Mère.

Tu es une reine, tu es merveilleuse, mais tu es une mère… comme moi !
Il faut juste que tu comprennes que les extrémistes qui ne tolèrent pas les différences, ça commence sérieusement à ruiner l’utérus.
Je trouve ça génial que tu sois super balèze, mais il faut vraiment que tu intègres que toutes les mères sont différentes.
Qu’être mère, c’est compliqué, c’est aussi être la fille de ses parents.

C’est faire ce qu’on peut, le mieux qu’on peut.
Qu’on n’a pas toutes le même le même parcours, ni la même vie.


Tu ne sais rien de ma vie, alors cesse de t’ériger en exemple.

Cesse de penser qu’il n’y a qu’une façon de faire/de penser : la tienne ! (Et tu sais quoi,  je vais t’en apprendre une bien bonne : y’a des bébés qui détestent être dans une écharpe)
Et pitié, cesse de juger les autres parents… Je t’assure que mis à part quelques cramés du ciboulot, en général, on essaie de faire bien. Pas TON bien à toi… mais UN bien.

Et ton bien n’est peut-être pas le mien.

Comprends que ne pas tolérer les autres manières de faire, ben, c’est simplement de l’intolérance… et toute parfaite que tu es, sache qu’il en va de l’éducation comme de la religion, l’intolérance mène à l’intégrisme et la l’extrémisme… et tout ça est vraiment très loin de la bienveillance que tu semble prôner !

 

Redescend parmi les vivants.
Tu sais, c’est hyper violent ce que tu balances à la tête des autres en leur démontrant qu’elles sont mauvaises.
Je te jure qu’on a toutes ça de commun : on est les meilleures mère du monde pour nos enfants.


Dieu La Mère, tu n’es pas UNE en particulier… Je ne permettrai de juger une personne, tu es multiple. Tu es cette primipare, maman d’un bébé de 18 moi, qui connaît tout sur la vie avec des enfants et qui me regarde en biais parce que je râle sur mes enfants. Tu es cette grand-mère qui sait tout, puisqu’elle a élevé 7 enfants seule. Tu es cette blogueuse qui vit dans un monde merveilleux. Tu es un peu plein de mères.

Enfin, s’il y a une chose que j’ai apprise en devenant maman, c’est que, en fait, je ne sais pas grand chose et que ce qui est bon pour moi, ne l’est pas forcément pour une autre.

Et jamais, jamais, jamais, je ne permets de donner un conseil. Qui suis-je pour conseiller une autre mère, qui, connaît mieux ses petits quiconque…
Parfois, quand on me le demande (et uniquement quand on me le demande) je dis avec plaisir ce qui fonctionne chez moi. Mais si ça fonctionne chez moi, ça ne fonctionnera peut-être pas chez quelqu’un d’autre.
Une cellule familiale est unique !

 

 

Demeure quand même un truc qui me perturbe un peu : cette espèce de course à l’échalote de la maternitude ne fonctionne que avec les mères. Les pères, en général se foutent de savoir combien de temps leur pote laisse leur marmot pleurer. S’il met des couches lavables ou pas.
D’habitude, c’est pourtant les hommes qui jouent à celui qui pisse le plus loin… et ma foi, ça n’est pas bien malin comme jeu !

 

 

Allez, hop, on se marre aux canards sur FB ! Viendez…

photos-4968.JPG

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans Record battuuuuuuuuuu !
commenter cet article

commentaires

Marick 16/12/2013 10:06

J'aime beaucoup la chute, c'est vrai que je regarde souvent les mecs en caricaturant celui qui pisse le plus loin. Je ne m'étais jamais fait la réflexion que la course "à la meilleure mère"
existait. Bon en même temps dans le peloton des mère de base type 1, on n'a plus beaucoup de neurones pour réfléchir après nos journées imparfaites !

sandrine 16/12/2013 02:33

C'est tellement vrai ! Bon, alors, moi je me situe dans le 1 et le 2, même si j'ai beaucoup lu pour arriver à tout faire comme sur le modèle ! J'aime beaucoup ton article, et c'est vrai qu'en tant
que mère on a déjà assez de petits moments (que je vis avec plus de recul avec l'âge) où on se sent jugées par les pédiatres, enseignants, médecins scolaires parce qu'on a pas donné assez de
légumes ou que jojo ne veut pas se déguiser pour le carnaval parce qu'il aime pas ça... et que oui il doit surement regarder un peu trop la télé (pas 10 h par jour non plus...) Alors les donneuses
de leçon parfaites je m'en méfie !
Bravo pour cet article ! Et au vu des montées extrémistes actuelles il est de bon ton de prôner la tolérance à nos enfants !

Hélène 15/12/2013 23:07

Merci, moi je ne suis qu'une mère de base... mais finalement, c'est le principal et c'est déjà pas mal!

Au petit bonheur 15/12/2013 22:11

Hum,hum... Moi qui essaie juste d'être une mère suffisamment bonne...Elle est dans quelle case la mère qui a collé ses enfants par 3 fois devant un DVD ce week-end ?
Dis, t'as l'air bien agacée quand même...ça va mieux maintenant ?

4enfants2bras 15/12/2013 22:24



Oui ! je suis un peu calmée... fallait que ça sorte !


(sinon, même combat pour ce week-end... Les DVD save my life ! ça n'est pas tous les jours, mais ça arrive ! et c'est pas grave... enfin , je crois :-) )



A la mère si 15/12/2013 21:03

Ca, ça fait du bien ! Merci pour cet article... Il est si bien écrit.

4enfants2bras 15/12/2013 22:25



Super merci à toi !



Texte Libre

facebook_icon.1287526277.png

Recherche

Texte Libre

Archives