Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 mai 2014 7 18 /05 /mai /2014 14:15

 

D’une manière générale, je suis moyennement généreuse.

Oui, je donne… Mais pas de manière excessive.

 

Je donnais au Sidaction, tous les ans. Et puis un jour, ils m’ont vraiment, vraiment gonflée au téléphone. (Je n’aime pas qu’on me gonfle)

 

Je donne à une petite dame, au feu rouge. C’est Ma petite dame.

 

Je donne quand je peux.

 

Je donne mon sang… Mais pas en ce moment.

 

Je ne donne pas mon temps. Parce que ça, j’avoue, je n’en ai déjà pas assez pour moi.

 

Je donne la main à la petite dernière.

Et puis, je donne tout mon amour à mes enfants. (Et au papa aussi)

 

 

La semaine dernière, l’aînée et la cadette sont rentrées de l’école avec une super nouvelle.

Elles allaient participer à la course contre la faim.

Elles étaient super fières.

Elles pouvaient faire un truc vraiment bien.

Elles ont tout expliqué : les petits enfants qui meurent de faim, alors que elles, elles ne finissent pas toujours leurs assiettes, qu’elles ont tout et eux rien…

Que la course servait à récolter de l’argent.

Pour acheter des doses journalières de nourriture. Un truc hyper nutritif à base de cacahuètes. Que une dose, c’est 30 cts.

 

 

Et que, elles avaient besoin de parrains.

 

Le principe est le suivant : le parrain (la marraine, en l’occurrence) s’engage a donner une somme par tour de terrain de foot effectué par les enfants.

Le truc super marrant, c’est qu’on ne sait pas combien de tour vont courir les enfants.

 

Regarder ses 2 filles.

Trouver qu’elles sont aussi épaisses que des sandwiches SNCF (oui, d’accord, c’est une vieille référence).

Bref, elles ne sont pas bien grosses.

 

Chercher dans ses souvenirs ce que peux représenter un tour de terrain de foot : beaucoup. C’est super long un tour de terrain de foot… aussi qu’un jour sans pain, si j’ose dire. (Oui, c’est nul comme comparaison et de très mauvais goût. Je sais. J’ai un super sens du mauvais goût).

 

Faire une savante équation : IMC des filles que soustrait le périmètre du terrain de foot, multiplie la satisfaction des 2 coureuses de faire une très bonne action, à laquelle j’ajoute le fait de passer pour une bienfaitrice universelle : j’obtiens : 5 euros le tour.

 

Je compte sur le fait que l’aînée en fera peut-être 3. La cadette 2.

 

Elles font le tour des parrains, des marraines, des mamies, des tontons, des tatas… avant de faire le tour du terrain.

 

 

Et puis, j’oublie un peu.

Jusqu’à vendredi : The Glorious Day !

 

Le matin, encourager mollement.

Souhaiter bon courage.

Conseiller : s’arrêter si on ne sent pas bien. S’économiser… m’économiser.

Promettre qu’on mettra une rallonge si elles font moins que ce qu’elles pensaient.

 

Bosser toute la journée. Recevoir un coup de fil en fin de journée :

L’aînée : Mamaaaaaaaan !!! Devine combien de tours j’ai fait.

La maman : je n’en sais rien mon poussin, tu as l’air contente, tu as dû bien courir… Je dirais 2 tours et demi.

L’aînée : pas du tout !

La maman : Tu as fait moins ? Tu sais, ça n’est pas grave du tout, vraiment pas gr

L’aînée : Naaaaaaan ! J’ai fait plus !!

La maman : 3 ??

L’aînée : nonononon !

La maman : 5 ?????

L’aînée : pas du tout !

La maman qui révise à fond sa table de 5 : 7 ??

L’aînée : Toujours pas.

La maman, entre 2 suffocations : Quand même pas 9 ?

L’aînée : Siiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii !!! Tu te rends compte ! C’est super !

La maman : ah oui, pour me rendre compte, je me rends tout à fait compte. Sois mignonne, dis moi que ta sœur s’est fait une entorse avant de courir, qu’elle a vomi ses nouilles ou qu’elle avait oublié ses baskets.

L’aînée : Ah ben non ! Elle a super bien couru aussi ! Elle a fait 6 tours.

La maman : pétard !!!! Vous vous rendez compte que ça fait 15 tours en tout !

L’aînée : t’es pas contente.

La maman : si, si ! Ravie ! Bravo !!

 

 

(Pétard à mèche, 15 tours à 5 euros le tour… 75,00 euros ! Il faisait quelle taille leur stade ? Sûre qu’il n’est pas homologué, ce terrain. Et puis, ils ont bouffé quoi, à la cantine ? Des yaourts à l’EPO ? Des pâtes aux hormones ? Des carottes à coke ? Du poulet aux amphétamines ???)

 

Rationnaliser : 75,00 euros, ça nous fait 250 dosettes de trucs à la cacahuète.

 

Bon, je suis contente… Un peu surprise, c’est tout…

J’ai quand même une question (de très mauvais goût) à bouffer 250 dosettes de trucs à la cacahuète, les mômes ne risquent pas de se chopper du cholestérol ?

 

Oui, bon, d’accord, je retire ma question naze…

Si ça se trouve, grâce à mes filles, y’a un marmot qui ne crèvera pas de faim pendant 250 jours… enfin j’espère !

 

 

Sinon, je suis aussi sur FB. C’est fou !

Et j’ai comme je n’ai plus un radis, j’en ai fait des photos sur Marie Poulette (je suis vraiment très drôle)

 

 

 

photos-2826.JPG

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans Record battuuuuuuuuuu !
commenter cet article
14 mai 2014 3 14 /05 /mai /2014 21:33

 

En ce moment la blogo parentale a une nouvelle lubie, une nouvelle obsession.
Après le portage physiologique (tout le reste n’est que torture faite à enfants).

Après l’allaitement (le lait artificiel, c’est caca… un biberon est le symbole le l’égoïsme maternel)

Après le cododo (ton bébé a un lit ????? Naaaaaaaan !!!! C’est atroce !)

Voici maintenant « la positive attitude ».

 

 

Chers parents, chers citoyens,

A partir de dorénavant et de maintenant, vous n’emploierez plus de formules négatives pour parler à vos enfants.

 

 

Oups ! Je veux dire : vous n’allez employer que des formules positives.

Tout le reste est mauvais pour le développement du petit.

Eh oui !

Vous l’ignoriez ???

Ben maintenant vous savez.

 

Ça demande une petite gymnastique de l’esprit, mais on finit par s’y faire !

 

Donc, vous devez dire :

Laisse les boites de conserves rangées dans l’armoire (et non pas : ne vide pas l’armoire… s’il te plait)

Mange avec tes couverts (et non pas : ne mange pas avec les doigts)

 

Bon, OK… Je veux bien.

 

A partir de maintenant, je ne prends donc que des sens autorisés.

Je vais éviter de ma garer sur les places qui doivent toujours rester libres.

Je vais être pour la joie de vivre (et non contre la peine de mort)

Je vais être pour les gens aimants les êtres humains de toutes les nuances de couleurs.

Je vais appliquer le principe qu’il faut laisser en vie tout le monde et qu’il faut laisser à sa place les trucs qui sont à d’autres personnes.

Je vais regarder uniquement mon conjoint…

Je vais dire les endives c’est dégueulasse !

 

Ben quoi ???? Je ne peux quand même pas dire : les endives, ça n’est pas bon !

 

Noooooooooooon !!!!!!!!

 

Arrrrrrrrrrrrgh !!!

 

 

Bon, je l’admets, je suis l’archétype de la négative attitude.
N’est pas Lorie qui veut.

 

Je suis désolée, mes enfants. Vous allez me faire un procès, plus tard.

 

Parce que j’aurai crié que « non, on ne met les doigts dans la prise ». Alors, que j’aurai dû vous dire « met tes mains sur le mur ». Mais voilà, dans le feu de l’action, la peur… je n’ai pas réfléchi… Pardon, mes enfants.

 

 

De toutes manières, je vous dis régulièrement « attention, ne t’approche pas de la route », alors que je devrais vous dire de bien rester sur le trottoir.

 

 

Quand tout petits, je vous ai expliqué que vous ne pouviez pas monter l’escalier, alors que j’aurai du vous dire de rester au rez-de-chaussée… Est-ce que j’ai mal fait ????

 

 

Je suis certainement une vieille réac.

Je suis vieille, de toutes manières, je pense que je suis dans les plus vieille reums de la blogo.

 

Je suis vieille et j’ai la faiblesse de penser que pour certaines choses, il faut dire non.

Non, on ne court pas sur le route, parce que c’est dangereux (tu peux courir sur le trottoir n’a pas tout à fait le même sens)

Non, on ne met pas ses doigts dans la prise.

Non à la peine de mort !

Non au racisme !!

Non à l’intolérance !

 

 

Parce que oui ! Il faut savoir dire NON ! Et même non, non, non et non !

 

NON AUX CHOSES DANGEREUSES.

 

(En revanche, mes enfants, s’il vous plait, mangez avec vos couverts… s’il ne vous plait pas non plus d’ailleurs !!!!)

 

 

Bon, je sais, je ne vais pas me faire des copines… ça n’est pas grave… Je ne suis pas d’accord avec les mères tellement meilleures que les autres et qui ne proposent que des modèles inatteignables (enfin, pour moi. Mais moi, je peux peu) et qui en profitent pour faire culpabiliser à mooooooooooort, toutes celles qui ne sont pas si parfaites.

 

Ouais, mais merde quoi ! Nous les médiocres, on pourrait au moins faire un effort, non ?

(Enfin, pas non…)

Juste pour info :
- personnellement moi-même, j'ai allaité mes enfants, longtemps... J'ai adoré ça. Mais je n'ai jamais fait suer mes copines qui donnaient des bib (parce qu'elles ne sont pas complètement cons, elles ont trouvé que c'est ce qui était bien pour elles et si c'était bien pour elles, c'était bien pour le bébé)
- personnellement moi-même, j'ai porté mes enfants, en écharpe, en physio. mais j'ai aussi une poussette et je ne dis pas à ceux que je croise, bébé face au monde qu'ils sont les pires parents du monde. Parce que je ne le pense pas un seul instant !

- personnellement moi-même, j'ai eu la petite dernière dans mon lit jusqu'à au moins 8 mois... Et je l'avoue, je rêvais qu'elle dorme dans son lit !

- personnellement moi-même, je trouve ça chouette que les parents pratiquent l'éducation positive, l'éducation non violente (comme si les autres parents étaient tous maltraitants)... Mais, je ne suis pas d'accord avec tous les principes. Et pourtant, je ne juge pas les autres parents. Chacun fait ce qui lui convient.

Et surtout, jamais, jamais, jamais je ne me permets d'expliquer aux autres parents que ce que je fais est ce qu'il faut faire.
Ce que je fais est juste... pour moi !

Je sais que je peux évoluer...

Je n'ai pas la science infuse. Et je suis perfectible, et ça, c'est une bonne nouvelle !

 


Bon, sinon (arrrgh), je suis sur FB

 

 

Et j’ai une chouette invitée sur Marie Poulette, hop-là !

 

10347704_770426749654942_1433534561695860938_n.jpg

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
11 mai 2014 7 11 /05 /mai /2014 19:42

Nous habitons en ville.

J’ai toujours vécu en ville.

Nous allons parfois à la campagne et même à la mer, histoire d’ouvrir les enfants au monde.

 

 

Le papa au benjamin :

Oh ! Regarde, là-haut, un nid de vache !

 

Le benjamin, pas complètement demeuré :

Ben non, moi, je sais ! Les vaches ne vivent pas dans les arbres et elles ne font pas de nid.

 

Le papa :

Ah, ben tu sais des choses. Et donc, elles font quoi les vaches ?

 

Le benjamin, sûr de son coup :

Les vaches ? Elles creusent des trous, des grands trous. Ca s’appelle des trous de vaches !

 

 

Or donc, nous savons maintenant que les vaches ont été sorties de leur élément naturel par les éleveurs… Parce que vous le savez désormais, les vaches font des terriers.

 

 

Or donc, surtout, nous avons toute une éducation à refaire. Allez à la mer, voir les poissons carrés avec les yeux dans les coins. Aller à la montagne, voir les marmottes qui emballent le chocolat… Plein de sorties en perspective !

 

 

Sinon, je suis sur Faccebook, où je raconte aussi des idioties, et même que je mets des photos.

 

J’ai aussi un autre blog, Marie Poulette. J’ai d’ailleurs une invité cette semaine : Lara, créatrice de la chouette boutique de jouets et de jeux : Coccinelle Boutique.

 

photos-2747.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans Bestiaux
commenter cet article
7 mai 2014 3 07 /05 /mai /2014 19:58

Non, ça n’est pas un énième article frondeur sur les bienfaits du portage… Non !

 

 

Rentrer de l’école avec la cadette et la petite dernière (les 2 autres sont ailleurs, ça n’est pas là l’histoire).

 

Porter la draisienne de la petite dernière, le sac de goûter, le sac de sport de la cadette, mon sac à moi et un sac avec le pain acheté à la boulangerie.

Porter aussi, Ce Bébé dans mon bidon.

 

Croiser une petite dame :

 

- Oh ben, c’est ça les mamans, ça porte toujours les affaires de leurs enfants.

- Arf ! Et même quand je ne porte pas leurs affaires, en ce moment, je porte quand même.

- Ah ben ! c’est sûr ! les mamans ça porte.

- Oui… parfois même ça supporte.

- C’est pas facile quand même pour vous, de porter tout ça. Et puis, c’est dur les grossesses

- Ma foi, ça va ! Et même que qu’on oublie, alors on recommence.

- Oh oui, mais là, avec 3 enfants, vous allez certainement arrêter, parce que au bout d’un moment, il faut arrêter.

 

Se marrer.

 

- Madame, ça n’est pas le troisième, Ce Bébé.

- Ah bon ? Les 2 filles ne sont pas à vous ???

- Si ! Mais Ce bébé, c’est le 5ème !

 

Voir la petite dame devenir encore plus petite, se ratatiner sur elle-même… à ramasser à la petite cuillère, la petite dame.

 

 

Reprendre son chemin, en portant la draisienne, le sac de sport, le sac du goûter, son sac à soi, le sac plein de pain. Et Ce Bébé.

 

Porter fièrement son bidon… son gros bidon !

 

(et noooooooooon, non, non et non, ça n’est pas pour bientôt ! Non !!!)

 

 

Sinon, je suis Facebook… au cas où !

 

 

P1030635.JPG

(vieille photo de quand j'étais moins vieille... Il y a 3 ans. Joie de porter le benjamin !)

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans Coup de main... ou de pied
commenter cet article
5 mai 2014 1 05 /05 /mai /2014 19:50

On a une vie plutôt pas trop mal.

Une vie même vachement bien.

 

On a en fait plusieurs vies.

Non, je ne crois pas que je vais me réincarner en vermisseau pourrave ou en mouche à caca…

 

On a plusieurs vie dans une. Hop ! Cadeau…

 

Être une femme… enfin essayer.

S’épiler les mollets et même le maillot quand on a le temps. Mettre de temps une jupe de temps à autres…

 

Et sourire.

 

 

Être une femme active… s’employer à l’être.

Allez gagner sa croûte, certes de façon agréable.

Gérer les rendez-vous, les devis, les projets.

 

Et sourire.

 

 

Être une femme de ménage… s’auto-plier à l’être.

Ranger le linge propre qui sent bon, dépoussiérer les souvenirs.

Remettre les choses à leur place.

Quelques fois, planquer la poussière sous le tapis.

 

Et sourire.

 

 

Être sa femme… aimer l’être.

Embrasser, ôter les dessous.

Mettre les draps sans dessus-dessous.

 

Et sourire.

 

 

Etre une mère… et couver ses petits.

Câliner, consoler, se lever la nuit.

S’inquiéter, se réjouir, s’émouvoir, prévoir.

Chercher les doudous et les retrouver.

 

Et sourire.

 

 

Être une copine… et se marrer.

Prendre des nouvelles, trop rarement.

Se croiser, papoter, soutenir.

Se retrouver, s’attendre, se comprendre.

 

Et sourire.

 

 

Être sportive, être une patiente, être consommatrice, être engagée, être une fille, être conductrice, être maitresse de sa vie, être spectatrice, être belle, être intelligente, être sensible, être faible, être forte, être, être, être, être…

 

Et sourire.

 

 

Et parfois, être fatiguée.

 

Tellement fatiguée qu’on oublie de sourire.

 

Croiser la voisine :

- Ben, alors, vous êtes malade ? Vous en faites une tête !

- Non, je suis fatiguée.

 

 

Croiser les parents à la sortie de l’école :

- Tu fais la gueule ?

- Non, je suis fatiguée.

 

 

Croiser plein de gens :

- Holàlà, t’as une sale gueule ce matin !

- T’as mal dormi ?

- T’as mal aux pieds ?

- Oh ! La connasse, là ! Elle est mal-baisée ou quoi ???

- Vous avez un truc de travers ?

- On va peut-être faire une petite prise de sang, non ??

- Tu boudes ?

- T’as mal au crâne ?

- T’es pas partie en vacances depuis longtemps, toi ?

 

 

- Non, je ne fais pas la gueule !

Je suis FATIGUEE, aujourd’hui, je suis juste fatiguée…

 

- Ah bon ? Ben pourquoi t’es fatiguée ????????

 

Et d’un coup sentir un rire qui monte, monte, monte des tréfonds du notre corps.

Un rire de toutes les autres femmes qui ont été fatiguées avant nous.

 

Et se marrer… Ben oui, c’est une bonne question, ça ! Pourquoi je suis fatiguée ????

 

 

Allez, hop, ce soir, je me couche tôt, avec un bon bouquin… enfin, j’essaie !

 

Sinon, je suis sur FB. Où qu’on rigole et où que je mets des photos marrantes parfois !

photos-4031.JPG

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans Record battuuuuuuuuuu !
commenter cet article
4 mai 2014 7 04 /05 /mai /2014 20:06

Les enfants ont toujours des idées très précises de ce qu’ils veulent faire.

En général, c’est précis, mais pas très stable… Disons qu’ils ont le sens de la mutation d’orientation.

Girouette semblerait assez adapté comme métier, pour les marmots.

 

 

 

Grande discussion avec le benjamin qui est hyper impliqué dans sa future vie professionnelle :

 

 

- Moi, quand je serai grand, je veux être pompier !

 

(Se marrer intérieurement, très intérieurement, parce que le benjamin, question habillement, c’est tout un concept : le matin, il met entre 24 et 47 minutes pour s’habiller. Il enfile une demie chaussette, puis il met une manche de tee-shirt, puis le reste de la première chaussette… bref, c’est long !

Imaginer l’alarme des pompiers qui sonne, tout le monde s’équipe.

Le benjamin enfile ses chaussettes.

Le camion est prêt à partir.

Le benjamin met son slip.

Dernier appel du chef des pompiers.

Le benjamin crie : oui… j’arrive… y’a pas le feu.

Se marrer intérieurement, très intérieurement)

 

Dire : c’est super comme métier ! Il faut être attentif aux autres, c’est un beau projet.

 

- Maman, tu vas faire quoi comme métier, plus tard ?

- Oh ! Ben moi, tu sais, je suis déjà grande.

(Ignorer le regard dubitatif du benjamin sur notre 1m59)

- Donc, je suis déjà grande, j’ai un métier.

- Ah bon ??? t’as un travail !

 

Ignorer toujours…

 

- Oui ! J’ai un travail ! Je raconte des histoires.

- C’est un métier, ça ?

- Oui, c’est un métier ! Zut !

 

 

Le benjamin se tourne vers le papa :

- Et toi, tu vas faire quoi, plus tard ?

- Je ne sais pas ! Peut-être que je ferai autre chose… Boulanger ? Ou Menuisier ? ou… ou… ou… Mais sinon, je travaille déjà.

 

- Ha…T'es sûr ?

 

 Bon, en vrai, le benjamin est hyper déçu.

Il trouve qu’on a des métiers tout pourris… On n’a pas de super casques qui brillent quoi !

 

Allez, zou ! Je suis sur FB (c’est dingue !)

 Pour mémoire, j’ai fait un autre article rigolo sur le même sujet, il a quasi 2 ans ! Làààààà !

 

photos-2669.jpg

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans Au boulot !
commenter cet article
23 avril 2014 3 23 /04 /avril /2014 19:57

Être parent, c’est élever ses enfants.

Les élever aussi au sens propre du terme.

Les rendre plus grands.

Plus ils sont grands, moins ils sont près.

 

 

 

Au début, au début du début, il y a le bébé dedans.

Sous nos mains. Sous la main, tout le temps.

Ils sont en nous.

Nous sommes leur nid.

Nous sommes vitales.

Maman de l’intérieur, maman totalement.

 

 

Et puis, le ventre devient trop petit et le petit vient à la vie.

Nourrissons, ils tiennent au creux de notre avant-bras.

Nous nourrissons de lait, de mots, de notes, de caresses.

Nous y passons les jours et les nuits aussi.

Nous sommes essentielles.

Maman du tout-petit qu’on voit grandir.

 

 

Petit à petit, ils deviennent moins petits.

Et déjà ils mangent seuls.

Déjà, ils marchent en nous tenant la main.

Nous sommes indispensables.

Maman des petits qui grandissent trop vite.

 

 

Et ils nous arrivent à hauteur du cœur.

Quand ils parlent de nous, ils ne disent plus « ma maman », ils disent « ma mère »

Ils écrivent.

Des petits mots doux, où nous sommes encore une maman. Une maman que j’aime avec des cœurs de toutes les couleurs.

On les serre encore dans nos bras. On en fait le tour complet.

Nous sommes là, quand il faut.

Maman des grands qui détestent qu’on dise qu’ils sont petits.

 

 

Et un jour, ils sont plus grands que nous.

Ils filent dès qu’ils peuvent.

Essayer leurs jeunes ailes.

Ils passent faire une bise, à midi.

Ils remplissent notre cuisine d’autres enfants qui ne sont pas à nous.

Nous remplissons des estomacs sans fond.

Nous montrons le chemin, nous guidons.

Et parfois, ils prennent d’autres routes.

Et le soir, ils rentrent au nid.

D’un coup, nous avons du temps. Du temps à être seule. Du temps à ne pas essuyer des fesses, ni à moucher des nez. Du temps pour nous.

On avait oublié ce que c’est, le temps…

On regrette presque les moments où notre temps était celui des petits enfants.

Et finalement, c’est bien aussi maintenant, ce temps.

Nous sommes moins indispensables.

Nous sommes les mamans des enfants qui commencent à courir l’extérieur.

 

 

Et demain ? Demain, ils seront adultes.

Comme nous.

Ils n’auront plus vraiment besoin de nous.

Ils seront parents.

Comme nous.

Ils feront de nous des grands-parents.

Des grands. Des parents grands.

Des parents de grands, simplement.

 

 

L’aînée aussi devient grande.

On sent ses ailes qui commencent à poindre.

Il faut que je sois capable de la laisser voleter… De plus en plus loin.

Parce que les petits doivent quitter le nid. C’est ainsi.

 

Mais un jour, ce sera aussi Ce Bébé qui est dans mon nid sera grand.

Mais pas maintenant.

Pas maintenant.

Chaque chose en son temps.

 

Et, c’est bien !

 

(Un bécot spécial à ma copine Mélanie, dont les petits le sont de moins en moins chaque jour)

 

Allez, hop, y’à un facebook joli-rigolo.. C’est ici, à aimer… ou pas !

 

photos-2332.JPG

La main de mon filleul tout neuf... Lignes de vie !

 

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans Coup de main... ou de pied
commenter cet article
15 avril 2014 2 15 /04 /avril /2014 19:30

Oui, je suis une cachotière.

Oui, ça fait des semaines que je cache un petit secret.

20 semaines et deux jours pour être précise. (du coup, ça fait une naissance vers le 24 août)

Oui, je suis super heureuse !

 

Parce que oui, il va y avoir un petit 5ème chez 4enfants2bras (pétard ! Va falloir changer de nom !)

 

 

Quand on annonce une première grossesse, tout le monde se réjouit, en général.

 

A la seconde, tout le monde te dit : j’espère que ça sera une fille, si tu as eu un garçon en premier et inversement.

 

A la troisième, ce qu’on entend le plus, c’est : tu vas arrêter de travailler, alors.

 

Mais, à la quatrième et à la cinquième, on sort vraiment du schéma classique. On sort des sentiers battus, on sort de la norme et tout le monde se charge bien de te le dire... et les félicitations ? Ben, c'est fini, les félicitations, les réjouissances aussi !

 

- Holàlàlàlà !! Encoooooore !!

- Oui, encore.

 

- Mais 4, ça ne te suffisait pas ?

- Non, ça ne me suffisait pas.

 

- T’es maso ?

- Certainement.

 

- T’es catho traditionnaliste, c’est ça ?

- Non, je suis athée.

 

- C’est pour les alloc !

- Ouais, c’est ça, c’est pour les alloc (chacun sait que les alloc permettent d’élever grassement des enfants, de se payer des vacances aux Bahamas et même d’avoir 14 écrans plats)

 

Au papa :

- avec la même femme ??? Les 5, avec la même femme ???

- Ben oui, avec la même femme.

 

A la maman :

- Il est au courant, le papa ?

- A priori oui, même qu'il était d'accord.

 

- Vous êtes dingues ?

- Sûrement.

 

- T’avais pas un stérilet ?

- Si, j’avais un stérilet.

- Tu l’as perdu ? Il n’a pas marché ?

- Non, je l’ai enlevé.

- Tu veux dire : exprès ??

- Oui, exprès.

 

- Tu sais que tu vas grossir ?

- Oui, je sais.

 

- Pour quoi faire, un 5ème ?

- Du trafic d’organe... Ou une équipe de foot. Plus que 6 et on est bons.

 

- Tu sais qu’il faudra lui payer ses études ?

- Nan, il s’arrêtera au CAP ou alors, il autofinancera ses études en se prostituant.

 

- Tu sais que les bébés, ça se réveille la nuit.

- Ah bon ??? Première nouvelle !

 

 

 

Bref.

Il faut donc avoir une bonne raison pour décider de faire un nouveau bébé.

 

Mais, on ne fait pas un bébé parce qu’on est raisonnable.

On ne fait pas un bébé avec la raison.

 

Sinon, on ne ferait jamais d’enfants : les enfants, ça coûte des thunes, ça crie, ça pourrit tes sièges de bagnole, ça attrape des poux (et même que ça te les refile), ça te colle la honte dans la rue en criant « hé, t’as vu, la dame, elle a de la barbe ».

 

Non, on fait un bébé, parce qu’on en a envie.

Vraiment envie.

Pas une envie qui vient du cerveau, une envie qui vient d’ailleurs, une envie viscérale, une envie qui vient simplement du cœur, je crois.

 

 

Et le cœur a ses raisons que la raison ignore.

 

 

Sinon, pour l’instant, on se retrouve sur le profil FB de 4enfants2bras… jusqu’à ce que je trouve un nouveau nom !

 

Y’a aussi des nouveaux articles sur la prison… Hop ! chez Marie Poulette !

 

 

photos 5368

Bébé !!!!!!!!!

 

photos-5367.jpg

Allez, une seconde, parce que les échos 3D, c'est vraiment chelou et puis que comme je ne mets jamais de photos des visages de mes enfants, ben, hop ! j'en profite ! Une fois n'est pas coutume...

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans Record battuuuuuuuuuu !
commenter cet article
11 avril 2014 5 11 /04 /avril /2014 18:02

Je vous le dis tout net, ceci est certainement mon dernier billet.

 

Depuis quelques jours j’ai bien remarqué, sur les réseaux sociaux, qu’il se passait un truc atroce.

J’ai vu les statuts défiler, tous plus alarmants les uns que les autres.

Ponctués de « VDM », de « loose intégrale ».

 

Bien sûr j’ai compatis devant tant de détresse.

Mais voilà, ça doit être contagieux, même via facebook.

 

Je suis à mon tour atteinte.

 

J’ai attrapé un rhume.

Oui, c’est dur, c’est difficile.

Je m’attends au pire… en plus, nous sommes veille de week-end. (loose intégrale, VDM)

 

Non, ça n’est pas anodin, non, ça n’est pas un petit virus.

Mon rhume est tombé sur mes bronches : Bam !

 

J’ai appelé le médecin, je lui expliqué mon cas, j’ai essayé d’être soft : J'ai un rhume au stade terminal… Vous avez des consultations libres ?

 

 

Quand je l’ai vu, j’ai compris, compris que c’était sérieux, en fait, mon rhume est un rhume aviaire.

Mais si, vous savez, la cane de Jeanne qui est morte ce matin, d’un rhume, mauvais. Ben, c’est ça que j’ai choppé. C’est moins connu que la grippe du même nom, mais tout aussi redoutable… J’ai chaud et froid, je tousse, c’est affreux ce que je tousse, et le nez ???? Maaaaaaaa ! Mon nez !!!

Auscultation : Mouais, vous êtes un peu encombrée des bronches…

 

Un peu ??? Un peu, pour un rhume aviaire certainement, mais vous allez enrailler l’infection. Donnez-moi de la morphine ! Je ne veux pas mourir, je ne veux pas souffrir.

 

Le toubib a regardé au-dessus de ses lunettes, il a dit : je vais vous mettre plutôt du paracétamol, vous verrez, c’est très efficace, un antitussif et du Pivalone pour le nez.

 

Du Pivalone ???? Comme le truc que je mets dans les narines de la petite dernière ? Un truc de bébé ?? Naaaaaan, je vois, vous allez me mettre du « strong Pivalone »

 

Il a encore regardé au-dessus de ses lunettes. M’a donné l’ordonnance.

 

 

J’ai donc un rhume aviaire au stade terminal. Je vais crever. C’est sûr. C’est hyper mortel comme truc.

 

 

Je suis quand même allée au supermarché, parce que, j’ai beau être grave malade, j’avais aussi grave la dalle.

J’ai cherché la caisse prioritaire « mourant », je n'ai pas trouvé, alors, j’ai fait la queue derrière un vieux. Si ça se trouve, je vais me pécho une surinfection, genre une lèpre nasale ou un truc dans le style.

 

 

 

Bon, sinon, si je suis encore là lundi, ça veut dire que j’ai réussi à ressusciter. Je préfère essayer la résurrection de  mon vivant, les études prouvent que ça marche vachement mieux que les résurrections post mortem.

 

A tous les enrhumés de la terre : courage ! Nous allons peut-être passer le week-end. Enfin, pas tous, il y aura des pertes, c’est sûr…

 

 

Adieu…

 

 

(si je ne décède pas, vous pouvez liker la page Facebook... Si je décède aussi d'ailleurs, en mémoire de moi, Mère de 4enfants, morte d'un rhume aviaire de stade terminal)

 

photos-2015.JPG

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 19:12

Or donc, la cadette a (encore) perdu une dent.

Or donc, la petite souris, cette grosse tarte a (encore) oublié de passer.

Or donc, la cadette avait une drôle de tronche.

Or donc, ses parents ont mis vachement de temps à comprendre. Ils ont compatis, ils ont trouvé une excuse bidon.

Une excuse différente des autres fois où elle a oublié de passer. Enfin, ils ont essayé :

 

Euh... la neige, on l'a déjà fait et en plus, en Avril...

La pluie, non plus. Pas de vent...

On oublie les conditions climatiques.

 

 

Euh... euh... (pfffff... 7 heures du matin/brancher son cerveau/trouver un truc qui aurait aussi l'air crédible qu'une histoire de souris qui viendrait chourer les dents des mômes contre des thunes. Pétard, si je tiens l'andouille qui a pondu cette histoire idiote qui m'oblige à mentir à 7heures du mat tout en ayant le sentiment d'être une mère minable)

 

Euh... donc... La crise ? Le changement de gouvernement ? La guerre en Syrie ? Vladimir Poutine ?

 

La cadette : ah ouais ! mais c'est peut-être parce que j'ai perdu ma dent après 20 heures, elle n'a peut-être pas eu l'info ?

La maman : Mais oui !!! C'est certainement ça ! Elle n'est pas geek, cette petite souris, elle n'est pas over-connectée, c'est une petite souris de tradition !

La cadette : Hein ?

La maman : nan, laisse béton...

 

 

Plus tard dans la journée.

 

L'aînée, qui ne doute de rien et qui tente sa chance : Hé ! maman ! Tu sais quoi ??? Ben, y'a un garçon dans ma classe, la petite souris, à la place d'une pièce, elle lui a mis une tablette !

La maman, naïve : de chocolat ??? C'est pas top pour les ratiches, ça !

L'aînée : pfffffffff... Ben nan ! Une tablette tactile quoi.

La maman, proche du coma : ouais, ben, je vous l'ai dit ce matin, notre souris à nous, elle panne queudalle aux histoires modernes, de tablettes, de téléphones portables et autres trucs modernes.

 

 

 

 

 

Et puis surtout, je le sais maintenant, notre petite souris, en fait, ça n'est pas une petite souris...

Nan, c'est un vieux rat !

Un vieux rat, qui oublie les mômes, qui ne leur file qu'une pauvre pièce, voire plusieurs toutes petites quand elle n'a vraiment rien d'autre...

 

Sinon, pour rester dans le thème, j'avais fait un autre article, il y a longtemps... sur le même thème, mais avec cette fois une petite souris qui assure !

 

Hop, hop, hop ! Y'a le FB, à liker... ou pas ! On y rigole... ou pas !

 

photos-5363.JPG

Rendez-vous sur Hellocoton !

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans Bestiaux
commenter cet article

Texte Libre

facebook_icon.1287526277.png

Recherche

Texte Libre

Archives