Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 février 2013 7 03 /02 /février /2013 21:30

 

 

Avoir été primipare.

S’en souvenir… un peu.

Avoir enchainé les grossesses et la marmaille… et ultra multigeste et multipare.

 

Prendre quelques jours sans la marmaille (enfin, sans la nôtre).

Allez s’offrir une petite douceur dans un salon de thé… fuir à tout prix toute forme de biscuit cuillère, de chausson au pommes ou de petits pains au chocolat qui nous rappellerait qu’on a des enfants.

Parce que pour 2 jours, on n’a pas d’enfants, on est juste des amants.

On ne pense qu’à notre pomme. (Sans les chaussons)

 

S’installer.

Commander un super thé et une madeleine.

Non, pas une madeleine, THE madeleine.

 

 

Voir le thé et la madeleine arriver, en même temps qu’un couple de primipares avec un bébé…

 

Bon, on s’en fiche. On n’a rien contre les bébés… D’autant plus quand ils ne sont pas à nous.

 

Se concentrer sur notre thé.

Ouvrir un bon bouquin, un pavé qu’on a pris exprès…

 

Entendre le bébé faire « baba ».

Et voir le papa anticiper tout de suite maintenant :

Oui, je vois, tu veux quelque chose.

Regarder le marmot qui n’a pas spécialement l’air de vouloir quelque chose… si ce n’est de dire « baba »

Alors, tiens, je te donne mes lunettes.

(Comprendre que le papa veut que toute la clientèle du salon de thé se rende compte qu’il est un bon papa, qui s’occupe très bien de son bébé et qu’il est prêt à payer de sa personne… parce que le papa, il ne parle pas, il beugle)

Lever le nez de son livre et de son thé.

 

Voir le bébé qui mâchouille distraitement les lorgnons du père.

Une serveuse arrive : Vous avez choisi ???

Euh… non, pas encore.

 

Se marrer en regardant le papa, le nez contre la carte (ben ouais, forcément, un myope sans lunettes, ça ne voit pas grand chose)…

 

Tâcher de replonger dans son livre et dans son thé.

 

Voir la maman du bébé arriver.

Entendre à nouveau « baba »…

Suivi d’un très sonore « oh, mais tu as faim ! »

Voir les parents se mettre à deux sur un pot de compote.

Comprendre que si le papa remet ses lorgnons maintenant, il aura comme un masque au coing sur la tronche.

 

(Se marrer gentiment)

 

Se demander quand même pourquoi ces deux-là parlent aussi fort ?

 

Entendre à nouveau « baba »

Ah ben, voilà, je te l’avais bien dit, il a mal aux dents.

Donne moi son homéopathie.

 

Essayer de ne pas se poiler ouvertement devant le papa qui essaye de compter les granules… en n’y voyant que couic… puis, viser à peu près le bec du marmot. Et faire tomber les précieuses granules. Tenter un sauvetage aléatoire de la granule en péril.

 

Retour de la serveuse : Vous avez choisi ?

Ben, non, toujours pas… pas eu le temps… dents… compote… granules…

 

Redouter secrètement le prochain « baba »…

 

Et puis, tremper sa madeleine dans le thé.

La laisser fondre doucement dans la bouche.

 

Se revoir, 10 en arrière.

Avec l’aînée toute petite.

Avec l’envie de faire bien.

Avec le désir d’être les meilleurs parents du monde pour le meilleur bébé du monde.

 

Se souvenir des apéros commandés et jamais bus.

De notre foulard en soie ruiné par un pot de crème au chocolat blédina…

De nos poches pleines de tétines, de doudous, d’arnica, de crème à cul…

(Ben oui, l’ainée disait aussi « baba »)

 

Reprendre un morceau de madeleine.

Et se souvenir d’avoir eu un deuxième bébé.

De l’avoir laisser dire « baba » et « bibi »… même de l’avoir laisser chouiner.

D’avoir eu les poches un peu plus vides.

Parce que oui, on le savait, on n’est pas des parents tout pourris (enfin, pas complètement).

Et que non, on n’a pas besoin de le montrer à terre entière.

On le sait, c’est tout…

 

Finir sa madeleine, refermer la recherche du temps perdu qu’on ne lira que quand on sera à la retraite… ou pas.

 

Sourire aux parents.

 

Et se barrer, loin de toute forme de bébé, de tétine, de madeleine… Parce que, ce week-end, c’est notre week-end en amoureux, loin de toute forme de maternité ou de maternage.
Ces 2 jours là où on pense qu’à notre pomme… et aussi à celle de notre chéri !

 

Et lundi ?????

Arf… Lundi, c’est une autre semaine.

On fera des madeleines… avec les marmots.

Les nôtres.

Et on sera contente, aussi.

 

Parce qu’on a beau dire… les madeleines, on aime bien ça.

 

 

(Tiens, si vous voulez voir comme a bien mangé au restaurant le Coquillage d’Oliver Roelinger, où il n’y avait pas l’ombre d’un bébé et que c’était tellement bon qu’on en salive encore rien qu’à y penser, ben, c’est chez Marie Poulette)

 

Sinon, pour conjurer cette loose qui me suit depuis un an maintenant, j’essaie de passer la barre des 700 sur le profil Facebook de 4enfants2bras… Parce que ça commence par un 7, et le 7 on le sent bien ! Allez hop, faites de moi une personne chanceuse !

 

(sinon, si tu veux vérifier que j'ai la loose, c'est à voir ! )

 

P1090661.JPG

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans Qu'est-ce qu'on mange
commenter cet article

commentaires

Mme Bertouille 04/02/2013 12:50

dis donc on vit les mêmes aventures! samedi soir quand on s'est débarrassé de notre adorable marmaille (!!) au resto juste à côté de nous, un couple avec un enfant, totalement débordé avec une
petite nénette! je leur souris et la maman me dit c'est un sacré boulot que celui de parents! Avec un grand sourire (un peu moqueur je l'avoue!) je lui dis oui oui j'ai un grand de 5 ans et 2
petits de 7 mois. La meuf a failli s'étrangler et le papa était à 2 doigts de tourner de l'oeil!!! j'ai bien ri.

4enfants2bras 07/03/2013 22:09



:-D !



Chaton64 04/02/2013 09:06

je n'ai beau en avoir qu'une (de charmante enfant) il est bien beau teinté de nostalgie ton article et j'aime bien aussi de temps en temps me rappeler que je ne suis pas une mère aussi indigne que
je voudrais le faire croire hey hey
j'aime.........comme d'hab'
et je vais tester tes madeleines tiens!!

4enfants2bras 07/03/2013 22:10



:-)


Rôh ! faut que je mette la recette... il faut !!



Texte Libre

facebook_icon.1287526277.png

Recherche

Texte Libre

Archives