Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 novembre 2013 2 12 /11 /novembre /2013 20:22

 

Sur une idée brillante de mon chéri (appelé aussi le papa), que c’est normal, c’est mon chéri. Et aussi écrit à 4 mains, ce qui fait 20 doigts sur un seul clavier, rien que ça, c’est une prouesse.

(je vous préviens, c’est une amusette… parce qu’il en faut aussi !)

 

Être parents, c’est avoir des devoirs.

Devoir de math et de français niveau CE1.

Devoir changer les couches.

Devoir se lever la nuit pour chercher la tétine.

 

Bref, ça n’est pas le sujet !

 

Mais être parent, nécessite aussi que ces derniers puissent avoir des droits.

Et chaque jour, chaque minute, chaque seconde ces droits sont bafoués ! (une honte !)

 

ARTICLE 1 :

Chaque parent a le droit d’avoir des fringues exemptes de traces de vomi/de feutre/ribambelle faite aux ciseaux à bouts ronds/de chocolat (est-ce bien du chocolat, ce truc marron ??)

 

ARTICLE 2 :
Lors de ses déplacements pour les congés annuels mérités, le parent a le droit d’écouter et d’entendre autre chose que Henry Dès/Mon doudouuuuuuuuu, il est tombé, mon doudouuuuuuu/mon frère, il m’a mordu l’oreille (ou l’orteil)/Lady Gaga/Je vais vomiiiiiiiir/Pipiiiiiiiiii/les fabulettes (même si j’adore les fabulettes)/j’ai vomiiiiiii/c’est quand qu’on arrive ???? (524 fois minimum sur un Paris/Limoge)


ARTICLE 3 :

Tout adulte parent a droit de faire au moins 3 nuits complètes par semaine sans être réveillé par la dernière qui a perdu son doudou/le moyen qui a fait pipi au lit parce qu’il fait le concours de celui qui boit le plus d’eau qui pique/les cauchemars dans les placards/l’angoisse parce que le grand n’est pas rentré à 00:03, alors qu’il avait promis de rentrer à minuit/les loups sous le lit/les dents qui poussent/le cauchemar du mari qui se réveille en hurlant « nan, pas les fractions, pas les fractions… »


ARTICLE 4 :

L’adulte parent devrait avoir le droit d’être peinard passé 20H00 ou 20H30 ou 21H00… bref, l’heure qu’il décide sans : J’ai pas fait pipi/Un verre d’eau, j’ai soif/Encore un bisou/Euh… caca ??/Zut, j’ai oublié que je devais rendre un devoir super important sur les échanges commerciaux entre la Bolivie et l’extrême orient en 1934, tu peux m’aider ???/Pipiiiiiiiiii (ben oui, l’enfant a bu un verre d’eau)…

 

ARTICLE 5 :

L’adulte a le droit de prendre l’apéro et de réussir à attraper une cacahuète (ou deux… mais ça, ça n’est plus un droit, c’est de l’utopie)

 

ARTICLE 6 :

Les adultes parents ont le droit a leur espace préservé et privé dans la chambre personnelle/d’y faire une sieste le samedi… et de ne pas forcément dormir pendant celle-ci sans être obligé de mettre verrous, cadenas ou digicode à l’entrée/de ne pas s’allonger sur une vieille banane/un légo contondant/une couche sale/un préservatif que c’est pas à nous du tout/un feutre fuschia sans capuchon (sur nos draps en lin gris perle, c’est moche)/une escalope de dinde dont on se souvient que la cadette a dit que c’était pas bon au repas du midi…



ARTICLE 7 :

L’adulte parent a le droit de ne pas avoir envie de posséder au sein du foyer fiscal d’animaux à poils/plumes ou écailles/d’insectes vertébrés ou non/vivant ou non ; qu’ils soient attachés/en bocal/en cage/en vivarium/sur la tête de sa progéniture/en boite non homologués par les services vétérinaires compétant.

 

 

ARTICLE 8 :

L’adulte parent de sexe féminin, autrement appelée maman a le droit d’avoir un sac à main dépourvu de couches 4-9 kg/de pompote entamées ouverte et moisie/un appareil dentaire taille 12 ans (mais pourquoi, l’appareil qui nous a coûté une semaine de congés est-il dans le sac à main de la reum et pas dans la bouche de la gamine ??? /de doudou qui pue/de lingettes qui sentent bon/de paquet clopes confisqué alors qu’on arrêté de fumer/de popi/de couches 4-9 kg sales/la convocation au lycée pour justifier notre absence à la rencontre parent/prof…

 

ARTICLE 9 :

Le parent a droit à un réveil matinal pas trop matinal (5 heures du matin, ça ne compte pas), de prendre un café sans avoir changé de couche pleine de caca/de s’asseoir et de manger une tartine entière sans se lever pour donner une petite cuillère (« j’arrive pas à l’attraper »)/mettre du lait froid dans le bib trop chaud/ouvrir le pot de confiture (« c’est trop dur »)/remettre le bib à chauffer parce que maintenant c’est trop froid… Juste une tartine.

 

 

 

ARTICLE 10 :

Le droit élémentaire d’aller aux toilettes. Seul. Simplement.(Bordel !)

 

 

 

ARTICLE… universel :

Le droit d’entendre « maman/papa, je t’aime » (tout court… sans entendre ensuite : tu me prêtes ton portable/ta voiture/des sous/ton chocolat…)
Qui va de pair avec le droit (et c’est le meilleur) d’aimer ses enfants, très, fort, très fort !

 

Bon, être parent, c’est aussi être fatigué et du coup, avoir le droit de se marrer, même de trucs qui ne sont pas drôles. Qui sont sérieux. Parce que, en vrai, je ne rigole pas avec les droits de l’homme et de l’enfant… Que même en ici, dans notre doux pays (qui est bien dur en ce moment), ces droits ne sont pas respectés pour tous...
Mais là, c’est juste une amusette, quoi !

 

Allez, apportez votre contribution ! Proposez de nouveaux droits… Parents ! Unissons-nous étoffons cette déclaration !

Et faites tourner vous avez le droit !!!!!!!!!!

 

 

Tiens, tant que j’essuie, y’a un p’tit jeu-concours rigolo sur mon deuxième blog, Marie Poulette. Allez jouer, c'est rigolo et y'a des trucs à gagner.

 

Et toujours le profil FB où on rigole aussi et qu’on a le droit d’aimer… ou pas !

 

P1130384.JPG

Rendez-vous sur Hellocoton !

Partager cet article

Repost 0
Published by 4enfants2bras - dans Au boulot !
commenter cet article

commentaires

Marick 03/12/2013 14:33

Je découvre ton blog par "Au petit bonheur" et je me marre derrière mon écran au boulot avec cet article :-)
Merci
Et zou je vais parcourir le reste !

Scarole 14/11/2013 17:09

Article 11 : Le parent a le droit, quand il pose ses fesses trois minutes sur le canapé, de disposer de ces trois minutes règlementaires pour faire ce que bon lui semble (lire, fermer les yeux, ou
tout simplement avoir le temps d'enlever ses chaussures) avant qu'un enfant lui grimpe dessus pour une raison qui lui importe mais qui n'importe pas tant que ça au parent.

Surtout après avoir géré la course familiale du matin / lancé une lessive parce qu'il a l'air de faire beau / accompagné les enfants à l'école presque à l'heure / fait les courses avec un bambin
qui balance les articles en-dehors du caddie / rangé les courses / préparé le repas / nourri le bambin / étendu le linge sous la pluie parce que tant pis, ça finira bien par sécher quand même /
récupéré les enfants à l'école / donné le goûter / joué dans le jardin / joué aux Playmobil / joué aux Lego / fait un puzzle / démailloté les disputes / donné le bain / mis les pyjamas / lancé le
four pour réchauffer le repas du soir. Alors là, surtout, oui, ces trois minutes accordées au parent peuvent être salvatrices.

Sinon, merci pour ton article que j'ai trouvé méga pertinent et hilarant ! Je me reconnais pleinement dans les articles 3 (pas connu une nuit complète depuis... au moins vingt mois) et 9, avec le
coup du bib trop chaud puis trop froid, rraaaah, il devrait y avoir une loi contre la tyrannie du bib !!!

Mag 13/11/2013 10:04

Je rajoute avoir le droit de se doucher sans être déranger par : il/elle m'embête, par : il est où mon/ma suivi d'un objet divers, par : je me suis fait mal tu peux me mettre de la crème ...etc NON
JE ME DOUCHE :( mais parfois j'en sors pleine de savon pour résoudre le problème ... :)

Liliba 13/11/2013 08:14

Eh bien si le papa s'y met aussi, je surlike !!!!!

charlotte 12/11/2013 21:16

Je ne pouvais pas me retenir...de rire.
Donc article suite : avoir le plaisir de passer un coup de téléphone, à son amie/sa mamie/les services d'impôt, sans que la marmaille en profite pour crier/se taper/sauter dans le canapé.

Texte Libre

facebook_icon.1287526277.png

Recherche

Texte Libre

Archives